Après la nouvelle humiliation de l’ASVEL, Tony Parker dos au mur !

Ces dernières saisons, il fallait des performances parfaites pour renverser l’ASVEL sur la scène nationale, rendant encore plus difficile le retour sur terre des supporters. Après large défaite à Monaco, ils ont fait pression sur le fou Tony Parker.

Chaque défaite rapproche Tony Parker d’une décision qui semble désormais inéluctable : il devra bientôt se séparer de son entraîneur, qui se trouve être aussi son frère, TJ Parker. Ce n’est pas fou non plus de penser que si les deux n’avaient pas de lien familial, le plus jeune ne serait plus sur le banc de l’ASVEL, signifiant un début de saison catastrophique pour le triple champion de France.

Après 12 jours de jeu Betclic Elite, les Rhodaniens ont un bilan de 6 victoires et 6 défaites, ce qui n’est qu’une bonne moyenne de 8e place au classement, et quand on regarde les ouvriers, on ne peut que comprendre l’angoisse des supporters habitués. . l’excellence ces dernières années. A titre de comparaison, sur l’ensemble de la saison 2021-2022, l’ASVEL n’avait perdu que 8 fois contre 26 victoires.

Lire Aussi :  Gérald Darmanin cite Jacques Bainville à la tribune de l'Assemblée

Les fans veulent la tête de TJ Parker

Et ce mardi, les Lyonnais ont pu mesurer l’écart qui les sépare de la meilleure équipe de France et de l’une des meilleures d’Europe, à savoir Monaco. Sur le parquet de la principauté, Nando De Colo et ses coéquipiers ont perdu 97-78, ils n’ont jamais existé, ce qui a mis les supporters en haleine. Ils ont même ouvertement s’est moqué de l’entraîneur et de ses récentes déclarations

Tony Parker ne peut pas ignorer longtemps l’angoisse de ses supporters, qui en ont visiblement marre des matchs joués par TJ et ses hommes et commencent à se moquer ouvertement de lui. Si la légende des Spurs ne prend pas de décision rapide, il pourrait créer une rupture jamais vue dans l’histoire récente du club. Le temps s’écoule avant les vacances et les pertes suivent.

Lire Aussi :  la France face à une "triple épidémie" inédite

Il y a quelques mois, l’ASVEL dominait Monaco en finale du championnat de France, au terme d’une série palpitante… Mais ce mardi, les supporters villeurbannais ont pu mesurer les distorsions qui séparent désormais les deux clubs, et cette régression ne passera pas.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button