Borne veut «accélérer» les investissements du plan France 2030

Le projet vise à financer jusqu’à 54 milliards d’euros sur cinq ans pour les grands bouleversements écologiques et économiques du pays.

La première ministre Elisabeth Borne dit vouloir “accélérer» Mise en œuvre du plan d’investissement France 2030 pour que 20 milliards sur les 54 prévus soient engagés d’ici fin 2023. “Il est plus important que jamais d’accélérer l’adoption” A propos du plan “France 2030”, le Premier ministre a déclaré jeudi dans un entretien fait écho . Le plan annoncé par Emmanuel Macron fin 2021 vise à financer jusqu’à 54 milliards d’euros sur cinq ans des mutations écologiques et économiques majeures du pays.

Lire Aussi :  les profils des interpellés du grand coup de filet

“A fin septembre, 8,5 milliards d’euros étaient engagés. Notre objectif est de 10 milliards d’euros d’ici la fin de l’année et de 20 milliards d’euros d’ici la fin de 2023., développé par Elisabeth Borne. Le chef du gouvernement précise qu’il assure «à l’efficacité des fonds en restant sélectif et en mettant en place des processus d’évaluation rigoureux». Elisabeth Borne doit évaluer « France 2030 » vendredi en réunissant un comité dédié à Matignon.

Lire Aussi :  Patricia Lassault, portrait d'une femme engagée dans l'économie varoise

En particulier, le gouvernement entend “augmenter la prime de risque pour favoriser l’innovation”et possède 500 millions d’euros pour passer de 250 startups technologiques à 500 par an “créé par des chercheurs de nos organismes de recherche ou universités”, explique Elisabeth Borne. 300 millions d’euros iront également “soutenir une nouvelle éducation dans les domaines d’avenir”.

Contre le “Inflation Reduction Act” américain.

Le vaste plan d’investissement américain (Inflation Reduction Act, IRA), susceptible de fausser la concurrence, est “préoccupation importante” ce que la France entend “l’amener au niveau européen”, il croit. Le président Emmanuel Macron évoquera cette question lors de sa visite d’Etat à Washington fin novembre. “En raison de la nature des subventions et de leur caractère très massif, ce plan n’est pas conforme aux règles de l’OMC.”selon le premier ministre.

Lire Aussi :  un couple viole sa chienne et filme les scènes

Il pourrait “perdre (en France) 10 milliards d’euros d’investissements en France et 10 000 emplois potentiels.. “L’Europe ne peut pas être le seul endroit sans le Buy European Act (afin de conclure des contrats avec des entreprises européennes, ndlr), Nous voulons une discussion politique et industrielle au niveau européen et international”il dit.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button