Cinq choses à savoir sur Jack Willis, nouvelle recrue du Stade Toulousain

1. Il a un frère joueur de rugby

Pour les Willis, le rugby est une affaire de famille. Son jeune frère Tom, 23 ans, joue également au plus haut niveau. Longtemps titulaire du Championnat d’Angleterre avec les Wasps, le troisième ligne central a également rejoint le Top 14 et l’UBB cet automne, en raison de la collecte d’actifs affectant le club anglais. Passionné de ballon ovale depuis l’enfance, Tom Willis a suivi le même chemin que son aîné.

Soudés et achevés au sol, les frères Willis évolueront pour la première fois de leur carrière sous des couleurs différentes. La troisième ligne d’aile révélée plus loin dans les colonnes de Télégraphe de Belfast Ne plus jouer avec son frère va être dur : Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais j’aime jouer avec lui et à ses côtés “.

Lire Aussi :  TOP 14 - L’antisèche de La Rochelle – Toulouse : la pluie et la marée pour les Toulousains

2. Il est champion du monde junior

En 2016, Jack Willis découvre l’équipe nationale avec les jeunes et dispute, à domicile, sa première Coupe du monde des moins de 20. Après des victoires contre l’Ecosse, l’Australie et l’Italie en phase de poules, puis des succès face à l’Afrique du Sud en demi-finale , l’ Anglais et ses amis se retrouvent en finale .

Devant les siens, les jeunes du XV de la Rose s’imposeront facilement face aux Irlandais (45-21) et décrocheront le titre de Champion du Monde des Jeunes.

3. Ses débuts au XV de la Rose ont été reportés en raison d’une grave blessure

Achevant une belle saison 2018, Jack Willis attire l’attention du coach Eddie Jones et se retrouve dans le XV de la Rose pour la tournée estivale en Afrique du Sud. Agé de 21 ans à l’époque, le jeune Anglais était tout près d’honorer son premier choix, mais une grave blessure lui a remis les pendules à l’heure.

Lire Aussi :  Rodriguez et Ayuso : deux princes... pour un futur couronnement ?

Un coup au genou dans le tacle d’Owen Farrell lors de la défaite en demi-finale face aux Saracens en Premier League, le troisième ailier a dû abandonner. Plusieurs ligaments sont endommagés et il sera absent des terrains pendant près d’un an.

Jack Willis a finalement fait ses débuts en équipe nationale deux ans plus tard en 2020, avant le Autumn Tour. A sa suite face à la Géorgie, le troisième ailier inscrira immédiatement son premier essai. Il sera ensuite sélectionné pour le tournoi des Six Nations.

5. Il fait partie des joueurs qui ont rejoint un club français après le redressement judiciaire des Wasps

Jack Willis n’est pas le premier joueur à rejoindre un club français après le placement sous séquestre des Wasps en octobre dernier. Devant lui, l’ailier Paulo Odugo et le pilier Vincent Koch ont trouvé refuge au Stade de France. Le demi de mêlée Dan Robson a signé pour la Section Paloise, tandis qu’Ali Crosdale a rejoint Perpignan.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button