Clémentine Autain veut une charte pour la NUPES

Adrien Quatennens et Clémentine Autain habitent ici à Assembly en juin 2019 dans le même groupe ?
THOMAS SAMSON/AFP Adrien Quatennens et Clémentine Autain habitent ici à Assembly en juin 2019 dans le même groupe ?

THOMAS SAMSON/AFP

Adrien Quatennens et Clémentine Autain habitent ici à Assembly en juin 2019 dans le même groupe ?

POLITIQUE – Une réponse commune de la gauche est-elle possible ? A l’heure où La France insoumise semble acculé par l’affaire Quatennen, Clémentine Autain espère en tout cas que la NUPES acceptera “une charte” Elle lui permet d’améliorer sa réponse aux violences sexuelles et sexistes.

“C’est compliqué de trouver une réponse politique sophistiquée parce que le mouvement #metoo est frais et je pense que nos mouvements politiques n’ont pas assez travaillé pour trouver une réponse juste, proportionnée et graduelle qui s’adapte aux différentes situations dans lesquelles vous vous trouvez. “a révélé le député La France insoumise ce dimanche 27 novembre lors de Grand jury RTL Le Figaro -LCI.

Lire Aussi :  Olivier Faure refuse un nouveau débat

Il a dit qu’il voulait établir un “Groupe de travail NUPES” envisageant un “charte de principe”.

Jadot rejoint les appels à la démission de Quatennens

Mais les récents développements de l’affaire Quatennens montrent que la NUPES part de loin et que parvenir à une position commune sera compliqué. Ce dimanche, Clémentine Autain a réitéré sa proposition” entendre et accueillir les paroles de Céline Quatennens” qui a publié mercredi un communiqué évoquant des violences répétées et anciennes. “Il ne fait aucun doute que les principes féministes qui guident notre mouvement seront mis de côté car c’est l’un des nôtres”, poursuivit le député.

Lire Aussi :  Épidémies, urgences surchargées... Pourquoi le gouvernement appelle à la "responsabilité" des médecins en grève

Une déclaration que tous les membres de la gauche peuvent signer. C’est un résultat qui divise, et notamment la question de l’avenir d’Adrien Quatennens. Ni Clémentine Autain ni le groupe LFI n’ont l’intention – à ce stade – de contraindre le représentant nordiste à la démission. Il a été décidé d’attendre l’arrivée du député au tribunal le 13 décembre, le soi-disant dans le cadre d’une procédure de culpabilité.

Lire Aussi :  vers un accord Etat région pour éviter une augmentation des tarifs – Libération

En revanche, ce n’est pas du tout la position des alliés rebelles. Dès mercredi, le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a évalué le retour d’Adrien Quatennens. n’est plus possible “. ” Il devrait quitter l’Assemblée nationale. Il ne peut plus représenter le projet pour lequel il a été sélectionné “, a déclaré ce dimanche le directeur de l’environnement Yannick Jadot JDD. Vous avez dit terrain d’entente ?

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button