Coupe du Monde/Angleterre : Harry Kane, d’attaquant banal à menace numéro 1 d’une équipe aux hautes ambitions

Un an et demi après la cruelle déception qu’il a vécue à domicile, à Wembley, en finale de l’Euro face à l’Italie (1-1, 2-3 aux tirs au but), Harry Kane repart à l’assaut d’un nouveau rêve anglais. S’ils risquent encore de chanter tout le mois de novembre car “Le football rentre à la maison” (Le football rentre à la maison, sur VF), les fans des Three Lions espèrent se délecter des exploits de leur attaquant, la menace n°1 pour l’équipe de Gareth Southgate. Qui va tenter, comme il y a quatre ans en Russie, de finir le soulier d’or de la compétition et cette fois peut-être briser la malédiction anglaise.

Ce n’était pas clair qu’il allait être aussi bon qu’il l’était, [c’est-à-dire] Le plus grand buteur que la Premier League ait jamais connu

Super Ligue

Tottenham peut remercier Kane

08/10/2022 à 18:35

Sacré une seule fois lors de la grand-messe planétaire du football, en 1966, lors d’une édition organisée outre-Manche, la nation dont est issu le sport le plus populaire au monde se désespère, tous les quatre ans, de soulever un jour à nouveau le trophée qui chaque footballeur rêve de tenir entre ses mains. Pour Harry Kane, ce sera la sacralisation d’une carrière bâtie d’abord dans l’anonymat, et qui, depuis plusieurs années, diffuse le football mondial.

Lire Aussi :  Walid Regragui, la consécration d'un pari réussi

Après être devenu le troisième meilleur buteur de l’histoire de la Premier League, derrière Alan Shearer et Wayne Rooney, avec ses 195 buts, dont 12 depuis le début de la saison avec Tottenham, le joueur de 29 ans a subi une transformation radicale depuis ses débuts professionnels. Ce fut un début en douceur pour le joueur formé aux Spurs alors que l’attaquant néo-zélandais Chris Wood, qui a croisé la route de Kane Blaster en 2013, se souvient pour notre nouvelle série “Le monde à leurs pieds”: “Ce n’était pas clair qu’il allait être aussi bon qu’il l’était, [c’est-à-dire] Le plus grand buteur que la Premier League ait jamais connu”.

Lire Aussi :  PSG : pour prolonger, Mbapp a sign le plus gros contrat de l'histoire du sport - Football

Un prêt timide à Leicester, puis l’explosion

Ceux qui jouent cette saison avec Newcastle se souviennent d’un joueur qui était déjà très complet, du moins à l’entraînement : “Pied gauche, pied droit, sa finition était déjà fantastique, il avait beaucoup de classe”. “Mais il fallait qu’il soit capable de traduire ça en situation de jeu”, explique Wood, en souvenir de ces quelques mois qu’ils ont partagé le championnat avec les Anglais, lors de la saison 2012-2013. Les Foxes, en quête de promotion en First Division, ont approché Kane de février à mai 2013, alors que ce dernier était déjà prêté par Tottenham, en première partie de saison, à Norwich City.

On lui a donné une opportunité et il l’a saisie à deux mains, devenant le monstre et la bête marquante qu’il est aujourd’hui.

Mais à l’époque, le serial buteur avait du mal à exister et à marquer les esprits. A part ça, pour faire bref, comme lors de son passage au Championnat d’Angleterre 2016, il ne trouvera le chemin des filets qu’à deux reprises en 15 apparitions en D2. Alors que Leicester échouera en finale de promotion contre Watford, Kane vivra ensuite une saison compliquée, entre blessures et manque de confiance de ses entraîneurs, Andre Villas-Boas et Tim Sherwood. Avant l’explosion du phénomène, il avait inscrit 31 buts, toutes compétitions confondues, au cours de l’année 2014-2015.

Lire Aussi :  Béziers : le chantier du futur palais des sports avance à grands pas. Visite des lieux en présence des Angels

“Je pense que quand il est revenu de Leicester, ça a sonné. On lui a donné une opportunité et il l’a saisie à deux mains, pour devenir le monstre et la bête qu’il est aujourd’hui.”, dit Chris Wood, en pensant à cette période. Cet exercice probant, qui lui vaudra finalement l’appel, en mars 2015, pour la première fois en équipe nationale, où il porte désormais le brassard de capitaine.

Harry Maguire et Harry Kane

Crédit : Getty Images

Après avoir confirmé au passage, pendant sept ans, son statut de “Premier des assaillants à craindre”, comme l’a dit son coéquipier Connor Cody, le sourire aux lèvres, en conférence de presse, à quelques jours du début de la Coupe du monde. Avec ses six buts marqués lors de la victoire de la France en Coupe du monde, le total désormais 51 fois en 75 sélections pour les Three Lions a joué un rôle à part entière dans l’aventure de ses hommes vers les demi-finales, le meilleur match de l’Angleterre. Le concours depuis 1990.

Portés par leurs récentes belles performances en compétition européenne, sans doute animés d’un désir de revanche après la finale déchirante contre la Squadra Azura à l’Euro 2021, les compatriotes du Londonien ont été tirés au sort dans le groupe B, où ils ouvriront contre l’Iran, ce lundi ( 14h00, match à suivre en LIVE sur Eurosport.fr), avant de retourner aux Etats-Unis vendredi (20h00) puis et au Pays de Galles, le 29 novembre (20h00).

Nous allons à ce tournoi pour le gagner parce que nous croyons que nous le pouvons.

Kane, qui pourrait devenir le meilleur buteur de l’histoire de l’Angleterre (Rooney n’a que deux longueurs d’avance, avec 53 buts) à la Coupe du monde, a en tout cas la ferme intention d’hériter des Bleus. C’est ce qu’il a dit au micro de Sports du cielA quelques jours du début de la compétition : “Nous allons à ce tournoi pour le gagner parce que nous croyons que nous le pouvons. Ce serait une erreur de penser le contraire. Quel est l’intérêt d’aller à la Coupe du monde et de ne pas croire que vous pouvez ramener le trophée à la maison ? Ça va être difficile et nous allons devoir travailler très dur, avoir un peu de chance et faire beaucoup de choses pour y arriver opale”.Il était choqué.

Croire en soi, envers et contre tout, c’est ce qui a permis à l’attaquant timide et maladroit de s’affirmer comme un numéro 9 extraordinaire, et de s’attirer les convoitises des plus grands clubs du monde, dont le Real Madrid. Et si ça marchait aussi pour les trois lions ?

Ligue des Nations

Southgate : “Tout le monde va réagir au résultat, mais soyez positif”

23/09/2022 à 22:52

Super Ligue

Match des étoiles de la Ligue majeure ? Voici à quoi cela pourrait ressembler

14/09/2022 à 21:14

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Vérifier Aussi
Close
Back to top button