“En France, on fait six fois plus de LOA que de crédit auto” (Flavien Neuvy, Observatoire Cetelem)

(ETX Daily Up) – En France, l’écrasante majorité des automobilistes choisissent aujourd’hui une solution de location pour changer de voiture au lieu d’un prêt traditionnel. Flavien Neuvy, directeur de l’observatoire Cetelem, revient sur ce phénomène et comment il pourrait avoir un effet positif sur la vente de voitures électriques dans les années à venir.

Quels sont les derniers chiffres du leasing en France ?

Cela passe par les publications de l’Association des sociétés financières (ASF), qui fait état de 5,8 milliards d’euros de baux avec option d’achat et 1 milliard de crédits automobiles neufs. C’est pourquoi nous faisons près de six fois plus de prêts en France que de prêts auto. Historiquement, les premières offres de LOA sont apparues il y a une vingtaine d’années et cela a démarré très timidement. Mais il satisfait aujourd’hui une grande partie de la clientèle en termes de facilité, de flexibilité et de loyers. En effet, l’apport financier mensuel équivalent, la LOA, permet de choisir une voiture de meilleure qualité et plus chère à la vente. C’est aussi beaucoup plus simple car la location comprend l’entretien et la réparation du véhicule. Cela vous permet également de changer régulièrement de véhicule et de toujours disposer d’une voiture haut de gamme. De plus, les fabricants poussent clairement ces offres car cela les fait rouler et fidélise la clientèle. Tout le monde en profite.

Lire Aussi :  En France, le partage de la valeur ajoutée reste plus favorable aux salariés qu’aux actionnaires

Le leasing modifie également les habitudes d’utilisation, car il est plus facile de changer de voiture.

Oui, la rotation de la flotte est plus rapide depuis la fin du bail. La plupart des cas laissent leur option d’achat inutilisée et repartent avec un nouveau modèle. Bien sûr, cela ne concerne pas ceux qui ont l’habitude de garder longtemps leur voiture et qui se tournent plus naturellement vers un achat classique. Tout dépend vraiment de l’utilisation que vous faites de votre voiture. Si vous avez l’habitude de le garder longtemps, vous ne devriez pas faire de LOA. Et puis financièrement, quand on achète à crédit classique, on prend le risque de la revente. En LOA, vous rendez la voiture et passez à autre chose.

Lire Aussi :  Ivry - Usam : Nîmes s'impose en Ile-de-France et poursuit sa montée en puissance

Les offres de location peuvent-elles augmenter les ventes avec la transition énergétique et le passage progressif au tout électrique ?

Oui, d’abord, car il n’y a pas de risque de revente pour l’automobiliste. Si vous achetez une voiture électrique aujourd’hui, vous n’avez aucune idée de ce à quoi ressemblera le marché de l’occasion dans trois ans. Au fur et à mesure que la technologie progresse, en termes d’autonomie ou de temps de charge, votre voiture peut être complètement obsolète. Avec LOA, ce n’est plus votre problème : vous le ramenez chez le concessionnaire et en choisissez un autre. Et puis, même si les prix de vente sont élevés, vous pouvez vous procurer une voiture électrique de qualité pour une location très bon marché.

Lire Aussi :  Le chef rebelle libérien Kunti Kamara condamné à la réclusion à perpétuité

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button