Ex-France Loisirs, Banque de France, le maire de Saint-Brieuc assume son « interventionnisme » – Saint-Brieuc



Vous avez marqué l’ancien France Loisirs lorsque le marchand Briochin l’a racheté. Pourquoi cette décision ?

“Cela fait partie de notre stratégie. Dans le centre de Saint-Brieuc, il y a des rues commerçantes qui sont vides ou qui ont un fort roulement, comme la rue Charbonnerie. Nous voulons faire revivre ces rues avec de nouveaux concepts. Mais elles ne viennent pas toutes seules et pour les attirer, il faut leur proposer un emplacement attractif. C’est ce qui arrive à l’ex-France Loisirs.

Vous n’allez donc pas travailler uniquement dans des espaces désagréables ?

“En fait, nous avons deux catégories d’actions pour relancer le commerce central. Dans un premier temps, nous allons nous attaquer à ces cellules qui ne trouvent pas preneur car elles sont en mauvais état ou ont un loyer trop élevé. Mais ce n’est pas assez. Il faut aussi gérer les bons endroits, comme l’ancien France Loisirs. Peut-être que les gens n’ont pas compris ça.

Lire Aussi :  Eure. Un gendarme tué dans un accident lors d'une opération anti drogues sur l'A13

Vous vous supposez capable d’intervenir…

« Oui, exactement. A Saint-Brieuc, on a longtemps pensé que la simple volonté des commerçants ferait revivre le centre. Mais ça ne marche pas comme ça. La ville a un rôle à jouer en mettant en place une stratégie globale de revitalisation. Notre projet est l’acquisition d’une quinzaine de cellules avec un permis d’aménager, il y en a quatre à six sur la parcelle, que nous sommes prêts à prévoir si nécessaire pour garder le contrôle.

Revenons à l’ex France Loisir. Quelle entreprise voulez-vous démarrer?

“On veut des projets différents de ce qu’on peut trouver dans les zones. Mais aujourd’hui rien n’est défini. En attendant, nous allons faire de l’urbanisme dit de transition. Nous prévoyons d’y installer des boutiques ou des expositions éphémères en attendant le bon chef de projet”.

« Nous allons retirer quinze portes de plus de 250 cellules vides. Ça laisse de la place à tout le monde.”

La Ville peut-elle aider un commerçant intéressé à acheter à trouver un autre local?

“C’est bien sûr le rôle du directeur du centre. Et il y a de quoi faire. Nous allons retirer quinze portes de plus de 250 cellules vides. Ça laisse de la place à tout le monde.”

Lire Aussi :  le coup de gueule du député Philippe Vigier sur la réintégration des soignants

Certains s’étonnent de voir la ville acheter des immeubles alors que les finances municipales sont limitées…

“L’ex France Loisirs est à 150 000 € au prix de Domains. Acheter cette cellule est un investissement, mais pas un gros investissement. Surtout quand la cellule est revendue dans l’année pour une licence de développement”.

Jean-François Amice, antiquaire à Saint-Brieuc, souhaitait racheter l'ancien France Loisirs.  Non pas pour y déplacer sa boutique, comme la ville le proposait par anticipation, mais pour apporter
La ville de Saint-Brieuc a dépassé l’ancienne France des Loisirs. Le rachat lui coûtera 150 000 euros au prix des noms de domaine. (Le Télégramme/Julien Molla)

“Le projet proposé dans cet immeuble était un projet de logements pour personnes âgées. C’est quelque chose qui ne nous convient pas. Alors on anticipe. Là encore, on achète pour 280 000 euros, soit à un prix très maîtrisé. Mais nous allons revendre à un investisseur et nous travaillons avec lui pour voir si nous sommes plutôt dans le secteur du logement ou dans le secteur des services.

Lire Aussi :  Au procès de l’attentat de Nice, tentative d’épuisement d’un « monstre »

Encore une fois, cela signifie-t-il que vous allez acheter un terrain vague pour choisir ce qui devrait en sortir ?

“Non. En fait, nous sommes des interventions même dans ce qui ne nous appartient pas. Par exemple, la friche d’Allende, au-dessus des Champs, je ne l’achète pas, mais je dis aux propriétaires ce que je veux. Et il y a quelque chose d’encourageant à l’investisseur qui, s’il répond à nos attentes, sait que la ville soutient son projet.”



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button