France : la consommation électrique baisse toujours

Sur les quatre dernières semaines, la baisse structurelle moyenne a atteint 8,7%, selon les dernières données du gestionnaire de réseau RTE.





SourceAFP


Le gouvernement a exigé la sobriété cet hiver au milieu des difficultés d'approvisionnement.  (Photo d'illustration).
Le gouvernement a exigé la sobriété cet hiver au milieu des difficultés d’approvisionnement. (Photo d’illustration).
© Franck Dubray / MAXPPP / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

je commande 1€ 1 mois


LLa consommation d’électricité continue de baisser en France, reculant de 7,4% la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019) pour la même semaine, selon les derniers chiffres communiqués par le chef de réseau RTE mardi soir. Ce chiffre est publié après ajustement des effets calendaires et climatiques : il s’agit donc de la consommation qui aurait eu lieu si les températures avaient été en ligne avec les températures normales de cette période.

Lire Aussi :  Equipe de France - Coupe du monde - Une liste de 23 Bleus ou de 26 ? Didier Deschamps face à un dilemme

Ainsi, des variations structurelles de consommation peuvent être identifiées d’une année sur l’autre en plus des effets climatiques, explique RTE. Ces variations structurelles résultent, par exemple, de variations de l’activité économique ou d’activités favorisant la sobriété. Au cours des quatre dernières semaines, la baisse structurelle a été en moyenne de 8,7 %.

Lire Aussi :  Prise de sang, analyse d'urine... pourquoi, dès ce lundi, il sera difficile de réaliser un acte de biologie médicale

Plusieurs facteurs évoqués

Toutefois, la baisse s’est ralentie la semaine dernière (-7,4 % contre -8,1 % la semaine précédente), selon le calcul, qui « exclut les années aux configurations calendaires trop différentes (position des conditions du jour de Noël dans la consommation en semaine complète) », montre . gestionnaire du réseau électrique. RTE explique le ralentissement de la facture avec la réduction des opportunités d’économies d’énergie supplémentaires pour les particuliers et les entreprises du tertiaire, le réchauffement ayant réduit la consommation d’électricité liée au chauffage. Au cours de la semaine écoulée, les températures « ont été bien supérieures aux normales de la saison, avec un écart positif de 8,2°C le vendredi 23 décembre », souligne-t-il.

Lire Aussi :  un refus d'obtempérer se termine dans un pré, plusieurs armes saisies

LIRE AUSSIMichel Richard – Blackout : “fuite” et dégueulasse

Le 20 décembre, le chef de lignes à haute et très haute tension avait abaissé le risque de stress sur le réseau électrique en janvier de “élevé” à “modéré”, compte tenu des efforts de rigueur et du redémarrage de plusieurs réacteurs nucléaires. Le gouvernement a appelé à la retenue cet hiver en raison de difficultés d’approvisionnement, notamment liées à des problèmes de corrosion d’une partie du parc nucléaire français.


Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button