Gérald Darmanin cite Jacques Bainville à la tribune de l’Assemblée

Le ministre de l’Intérieur a suscité l’indignation en France en citant l’historien de l’Action française, protagoniste des discussions sur le projet de réforme de l’immigration.

C’est une référence qu’on n’attendait pas dans l’enceinte de l’Assemblée nationale. Du moins dans la bouche de Gérald Darmanin. Lors d’un débat sans vote sur le projet de réforme de l’immigration, le ministre de l’Intérieur a cité l’historien monarchiste Jacques Bainville dans son discours à La France sous les coups de sifflet furieux des élus.

Les Français sont une combinaison. C’est mieux qu’une course, c’est une nation. Unique en Europe, la conformation française se prêtait à l’échange de tous les courants, du sang et des idées. La France est un isthme, une importante voie de communication entre le nord et le sud», a déclaré Gérald Darman, soulignant que «Comme (Bainville), nous pensons que l’immigration fait partie de la France et que les Français“.

Lire Aussi :  à Lourdes, les évêques s’interpellent et se mettent au travail

Clin d’oeil et amour pour l’extrême droite»

Un geste astucieux du ministre de l’Intérieur, qui a ainsi évoqué le personnage principal de l’Action française, aujourd’hui largement liée »extrême droite»… pour vanter les mérites historiques de l’immigration. Mais à gauche comme à droite, cette référence n’a pas eu l’effet escompté. Sur Twitter, La France insoumise ne s’est pas fait insulter par la suite. “Gérald Darmanin cite calmement l’historien Jacques Bainville, figure du mouvement français et ami de Maurras. Clin d’œil et caressé l’extrême droite de la session. Ça va, on te dérange ?écrit Mathilde Panot, leader du parti mélankoniste.

Lire Aussi :  Lancement de la 2ème édition du Forum International des Zones Industrielles

Le compte Twitter du groupe parlementaire LFI a également commenté les images, affirmant que son «la honte“que le ministre de l’Intérieur peut emprunter”une figure de l’extrême droite” et “Inspiré par Éric Zemmour“.

Le député du NUPES Thomas Portes a estimé que cette séquence était «putride“. “De mémoire, il est une figure importante de l’Action française, le mouvement royaliste d’extrême droite, et un ami proche de l’antisémite Charles Maurras. Le son est réglé“, il s’est plaint.

Quant à Claire Guéville, secrétaire nationale du syndicat SNES-FSU, majoritaire université et lycée, elle s’interroge.qui peut citer Jacques Bainville sans ménagement ? Sauf l’extrême droite ?“.

L’Action française se démarque

Cette citation ne convenait pas non plus à la droite. “Ministre des Affaires étrangères“, a simplement commenté le RN Julien Odoul, partageant l’extrait sur Twitter. “Je préfère citer le Trotsky de Darman et arrêter l’immigration plutôt que de citer Bainville et amener plus d’immigration en France qu’aucun politicien n’en a jamais apporté en 50 ans.“, a tweeté Garen Shnorhokian, ancien porte-parole et membre du conseil d’administration d’Eric Zemmour.

Lire Aussi :  Alexis Corbière se dit en «radical désaccord» avec la nouvelle direction de La France insoumise

Même l’Action française n’a pas semblé apprécier la référence, accusant le ministre de l’Intérieur de ne pas comprendre le sens de la phrase de l’historien : «Gérald Darmanin cite Jacques Bainville pour justifier une loi qui ne traite pas l’assaut continu des migrants en France. Si la France vaut bien mieux qu’une race, c’est quand même une combinaison avec sa propre identité.“.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button