Gers : une convention pour une meilleure évaluation financière des entreprises

nécessaire
La CCI a signé ce mercredi 9 novembre une convention avec l’Association des experts-comptables de Grèce, dont le but était de mieux évaluer la situation des entreprises avant une éventuelle vente.

Il y a d’abord dans notre département ce constat démographique aberrant : « Une grande partie des entrepreneurs est proche de l’âge de la retraite », pointe Rémy Brent, président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Gears. Qui dit retraite dit souvent que son entreprise déménage. Une opération critique qui nécessite une longue préparation en amont mais aussi une évaluation impartiale et minutieuse, ce qui n’est pas toujours le cas. « C’est souvent compliqué pour les vendeurs de trouver quelqu’un en qui ils ont confiance », explique David Martinelli, animateur en création/reprise et plan de transition d’entreprise chez CCI.

Lire Aussi :  Comment assurer la sécurité de la data en entreprise en 2023 ?

Manque de temps, de conseils ou de soutien : les vendeurs peuvent être incompétents ou ne pas les soutenir dans leur approche. Cependant, une évaluation rigoureuse et impartiale fait ses preuves à l’approche d’une vente. C’est pourquoi la CCI a décidé d’établir un partenariat avec l’Ordre des experts-comptables, pour proposer une offre d’évaluation “en toute indépendance et transparence pour le vendeur”, selon le co-président de l’association, Patrice Laborde. “L’expert-comptable qui est avec le cédant depuis de nombreuses années aura forcément un avis beaucoup moins objectif qu’un autre collègue qui vient porter un nouveau regard”, justifie Clément Joly, un autre coprésident de l’association.

Lire Aussi :  vers un nouveau durcissement des règles

“Cette initiative est très bien vue dans la profession”

Avec ce nouvel accord, qu’il a signé mercredi au siège de la CCI du Gers, à Auch, des entreprises sont vendues en fonction de leur rentabilité, à évaluer rationnellement. “On va surtout mesurer la valeur d’une entreprise sur sa capacité à s’autofinancer pendant 5 à 7 ans”, explique Clément Joly. Deux services sont proposés : un bilan standard à 850 euros et un plus avancé à 1400 euros. Les prix sont jugés plus que raisonnables pour ce nouvel appareil phare du département. “Cette initiative est très bien vue dans la profession”, se réjouissent à cet égard Patrice Laborde et Clément Joly. La CCI et l’Association of Chartered Accountants of the UK espèrent pouvoir mener “une dizaine” d’examens par an grâce à ce partenariat, un objectif “cohérent et réaliste” selon les cosignataires.

Lire Aussi :  Économie | Électricité : les nouvelles aides aux entreprises présentées dès ce jeudi après-midi
Pour plus d’informations, contactez la CCI du Gers au 05 62 61 62 61 ou sur le site gers.cci.fr.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button