Homme retranché rue Bordenave d’Abère à Pau : le RAID a débuté son intervention

Le quartier est lisse et la police est là


Le quartier est lisse et la police est là

Éric Normand

Il y a une présence importante de la police nationale dans plusieurs véhicules. La rue est fermée aux deux extrémités, la circulation est déviée vers la rue de Liège pour les véhicules venant de Gramont et voulant bifurquer vers le quartier du château.

Quant aux passants qui souhaitent passer, il leur est conseillé d’emprunter d’autres chemins. Les habitants ne peuvent pas regagner leur domicile. Sur les réseaux sociaux, la police conseille également de ne pas venir dans les environs.

Surtout quand l’homme était probablement armé et menaçait de faire sauter le bâtiment.

Gaz éteint

Les équipes de GRDF appelées vers 19 h 45 coupent le gaz du bâtiment à 20 h 00. Elles sont toujours là, ainsi que les pompiers, là aussi. Théophile de Lassus, chef de cabinet du préfet, et Béatrice Jouhandeaux, adjointe de service à la mairie de Pau, sont également arrivés.

La rue Bordenave d'Abère à Pau a été coupée peu avant 20 heures ce mardi soir.


La rue Bordenave d’Abère à Pau a été coupée peu avant 20 heures ce mardi soir.

Éric Normand

L’intervention des forces de sécurité est en cours. Vers minuit, des RAID bordelais et toulousains arrivent à l’immeuble et entament des négociations avec le fou.

familier du quartier

Jusqu’à présent, aucune information n’a été filtrée sur les motivations d’un individu. Cet homme se serait réfugié dans l’appartement de son ex-petite amie, au premier étage de l’immeuble de la rue 8. Il est seul dans l’appartement et son ex-conjoint n’est pas lui.

Vers minuit, Raid était sur le point d'intervenir


Vers minuit, Raid était sur le point d’intervenir

Nicolas Sabathier

Selon les voisins évacués que nous avons pu interroger, les bagarres étaient très fréquentes et très violentes. L’homme était en effet une connaissance du quartier, et certains ont refusé de lui ouvrir la porte lorsqu’il s’est présenté à l’entrée de l’immeuble. Son ex-petite amie leur avait demandé de ne pas ouvrir pour elle.

La police est également intervenue à plusieurs reprises pour arrêter la bagarre. “Nous étions habitués à ces affirmations, mais nous ne pensions pas que cela arriverait à ce point”, a témoigné le voisin.

Il y a déjà trois ans

A noter que la rue Bordenave d’Abère a déjà connu un événement similaire. En novembre 2019, dans cette même rue et dans le même immeuble, un homme s’était réfugié dans son appartement pendant plusieurs heures et avait déjà menacé de faire sauter l’immeuble.

La livraison vous conseillera



Source

Lire Aussi :  Angel Di Maria a déjà choisi son prochain club

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button