Ile-de-France: les pénalités versées par la RATP iront aux voyageurs

Valérie Pécresse, présidente de l’Ile-de-France Mobilités (IDFM), a promis samedi les “sanctions extraordinairement lourdes” que la RATP devra payer pour un service défectueux sur le métro et les bus.

“Je sais que vous avez subi ces derniers mois une dégradation drastique de la qualité de votre trafic sur certaines lignes. D’abord à cause du manque de personnel, mais aussi à cause de nombreux mouvements sociaux”, a avoué dans ses vœux au habitants d’Ile-de-France. Mme Pécresse, qui est également présidente du conseil régional.

“J’ai convoqué le 13 janvier la RATP et la SNCF pour faire le point sur l’ensemble des actions qu’elles ont menées et surtout pour présenter ligne par ligne leurs plans de redressement de la qualité de service et leurs engagements en ligne pour mettre fin à tous ces dysfonctionnements au plus vite”, a-t-il déclaré. . Ces dysfonctionnements vont entraîner “des pénalités extraordinairement lourdes à payer par la RATP à Ile-de-France Mobilités”, a prévenu un élu (LR).

Lire Aussi :  Accusé d’escroquerie, l’influenceur Marc Blata voit son compte supprimé par Instagram

“Seul”

“Je pense qu’il serait juste que ces pénalités puissent vous être restituées à titre de compensation et nous en reparlerons en janvier”, a-t-il promis alors que les tarifs des transports en commun d’Ile-de-France montaient en flèche. 1er janvier.

Lire Aussi :  Occitanie. La doyenne des commerçants de France, une "personne passionnée", est morte à 104 ans

Ces compensations viendront s’ajouter au dispositif déjà prévu sur les lignes dont la régularité depuis plusieurs mois est inférieure aux objectifs des accords passés entre IDFM, RATP et SNCF, a précisé le cercle proche de Pécresse.

Confrontée à des difficultés de recrutement, à des absentéismes inquiétants, à des grèves et à des problèmes de maintenance des équipements, la RATP peine à faire fonctionner correctement ses bus (depuis cet été) et ses métros (depuis la rentrée), ce qui se traduit par des attentes parfois très longues et surpeuplées. Véhicules.

Lire Aussi :  immigration, retraites, avenir du parti… Ce qu’il faut retenir du débat entre Eric Ciotti, Bruno Retailleau et Aurélien Pradié

Le nouveau directeur général de la Régie, l’ancien premier ministre Jean Castex, s’est engagé à “faire mieux”.

Outre l’effort sur la ligne B, la ligne de RER la plus irrégulière du réseau francilien, a-t-il déclaré dans un entretien au Parisien fin novembre, “ce sont les usagers, c’est-à-dire tous les bus et les services de métro, qui souffrent du problème de sous-effectifs et dont la qualité de service va s’améliorer dans les mois à venir. »

(avec AFP)

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button