Ivry – Usam : Nîmes s’impose en Ile-de-France et poursuit sa montée en puissance

Une troisième victoire en trois matchs pour les Gardois à Ivry ce vendredi 18 novembre pour la Starligue 10.

US Ivry 31

Usam Nîmes 39

Chambre Auguste Delaune.

Mi-temps : 16-23.

Juges : Mmes Paradis et Rolland.

Spectateurs : environ 600.

IVRY : Bernard (5 arrêts dt 2/3 plume), Sunjic (6 arrêts dt 1/3 plume) ; Bozovic (2/3), Vorkapic (3/6 t 1/2 enclos), Longerinas (1/2 t 1/1 enclos), Martinez (3/3), Petit (4/6 t 3/3 enclos), Mohamed (8/10 dt 4/6 pen), Zaepfel (1/2), Jorgensen (0/1), Dourte (0/1), Joseph (0/1), Chatti (2/3), Baladi (1 ) /2), Cochery (6/9).

Deux minutes: Bozovic (13e), Cochery (21e), Zaepfel (33e), Baladi (38e), Chatti (41e).

Lire Aussi :  Prison : 72 836 détenus en France, en hausse de 4,1 % sur une année, et une densité record en Occitanie

NOMS USAM : Demaile (13 arrêts dt 3/10 stylo), Baznik (0/2 stylo) ; Poyet (2/2), Vincent (3/5), Gallego (3/3), Rebichon (3/4), Konradsson (3/5 dt 1/2 pen), Hesham (4/6), Gibernon (7 ) /9), Salou (3/4), Tobie (2/3), Acquevillo (1/4), Minel (1/2), Sanad (7/9 dt 2/3 pen).

Deux minutes: Acquevillo (19e), Tobie (33e).

Si chez Delaune toujours piloter en fusion n’est jamais facile, Nîmes a tenté exposition de handball sa croyance qu’il avait plus d’une longueur d’avance sur les Ivryans débordés.

Avec 23 buts marqués en première période, l’attaque a gagné en puissance et confirmé la performance emblématique, en conséquence, certainement perdue contre le H (29-32) et contre Istres l’accès à la Coupe de France (21-32). . “On va de mieux en mieux, on voit qu’on part en rando après être sorti”Gardien assuré Alexandre Demail

Lire Aussi :  La France a un incroyable talent : que sont devenus les anciens gagnants ?

Dans le bon wagon

Au fil des semaines, on voit que le travail commence vraiment à porter ses fruits. La défense d’Ivry a pu voir les dégâts, à la fois avec une telle fluidité et un jeu de transition tellement rodé qu’il sera difficile d’arrêter la machine nîmoise.

Lire Aussi :  "Capital a été payé combien par l'Office de tourisme ?", "Ils nous vendent du rêve", "C'est carrément un écran publicitaire" : les twittos choqués par un reportage élogieux sur Dunkerque

Une parade de buts – 23 en 30 minutes de jeu – sans perdre un fil en défense, où Alexandre Demailille a tout assuré. Contrairement à certaines tournées, l’équipe verte est restée travailleur et sérieux en seconde période, a survécu dix buts d’avance sans sourciller.

Seul bémol à cette belle soirée, la blessure de Rebichon (cheville), qui n’était pas grave. Mais au final, c’était une belle marche vers la santé. Avec ça sixième succèsLe parti de Ljubomir Vranjes reste dans le bon train des seconds candidats européens.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button