La Bourse de Paris clôture la semaine sur une note positive

La Bourse de Paris a fini en hausse de 0,58% vendredi, tirée par le luxe, qui a profité des nouvelles positives de la Chine, et de l’optimisme régnant après un ralentissement de l’inflation américaine.

L’indice CAC 40 a augmenté de 37,79 points à 6 594,62 points, après un bond de 1,96% dû à la publication de données plus faibles sur l’inflation américaine attendue en octobre, qui a envoyé les marchés dans une frénésie d’ordres d’achat d’actions.

Au cours de la semaine, la cote persane a gagné 2,78%.

L’indice a été “porté par les nouvelles de Chine”, note Harry Volendler, directeur de la gestion d’actifs chez Meeschaert Amilton AM. Les autorités chinoises ont annoncé vendredi un assouplissement de plusieurs mesures Covid-19 visant les voyageurs en provenance de l’étranger, dont une réduction de la quarantaine à l’arrivée de dix à huit jours, et la fin des annulations soudaines de vols.

Lire Aussi :  le financement participatif intra-entreprise pour impliquer les collaborateurs

Le pays asiatique est la dernière grande économie à maintenir une politique sanitaire stricte contre le coronavirus, qui punit son économie.

Harry Woolhandler a ainsi relevé “un rebond très marqué des valeurs du luxe, aidé par les bons résultats publiés par Richemont et Todd’s”.

De plus, l’appétit pour le risque a augmenté depuis jeudi et la publication de l’inflation américaine.

Pour les investisseurs, si l’inflation est plus faible que prévu aux États-Unis, c’est en raison du resserrement de la politique monétaire de la banque centrale américaine (Federal Reserve), qui finira par l’inciter à ralentir le rythme des taux d’intérêt. Augmentation dans leurs prochaines réunions.

Luxe, exploitation minière et transport aérien gérés par la Chine

Les valeurs de l’industrie du luxe, pour lesquelles le marché chinois est très important, ont bondi vendredi, tout comme les actions des secteurs aérien et minier.

Lire Aussi :  Cinq questions à se poser avant de choisir ses véhicules d’entreprise

Kering progresse de 2,18% à 543,60 euros, LVMH de 2,82% à 706,20 euros et Hermès de 2,37% à 1.468 euros.

Dans l’aérien, Air France-KLM a pris 4,33% à 1,40 euro et Aéroports de Paris 3,13% à 146,50 euros.

Le sidérurgiste ArcelorMittal gagne 5,72% à 26,07 euros, le groupe minier Eramet gagne 3,86% à 78,10 euros et Apprame 4,19% à 30,10 euros.

Casino fournit des détails

L’exploitation casino du distributeur progresse de 14,34% à 12,52 euros, après la publication jeudi d’un excédent brut d’exploitation (Ebitda) pour la France au cours du trimestre de 342 millions d’euros, en hausse de 34% par rapport au même trimestre il y a un an, selon l’information. Compléter les résultats présentés fin octobre.

Teleperformance reprend sa cotation naissante

L’action Teleperformance progressait de 7,99% à 190 euros, après une séance très volatile. Le titre de jeudi était en baisse de plus de 33%, avant la suspension, en raison d’accusations de violation du droit du travail en Colombie, que le groupe a farouchement contestées.

Lire Aussi :  Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes en situation de Handicap 2022

Thalès exposé

Des données liées à Thales, que le groupe LockBit 3.0 prétendait avoir volées, ont été publiées jeudi sur le dark web, a confirmé le groupe de défense et de technologie. L’action reculait de 8,63% à 112,25 euros, sous l’indice CAC 40.

Sanofi à l’automne

Sanofi a chuté de 5,22% à 82,43 euros, tout comme d’autres actions du secteur de la santé vendredi.

Pour Harry Wallhandler, l’action Sanofi a été pénalisée par un nouvel appétit pour le risque et la chute de la devise américaine (-3,16% face à l’euro en deux jours), puisque l’entreprise percevait une grande partie de ses bénéfices en dollars.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button