“La différence entre les pays se fait dans la formation de leurs ressources humaines particulièrement avec les élites dans le domaine de la science” (Macky Sall)

La cité ferroviaire vient d’être renforcée par une nouvelle infrastructure universitaire. Il s’agit en fait de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Le Président, Macky Sall lors de l’inauguration officielle en a profité pour réitérer son engagement et sa volonté de renforcer les écoles et universités du Sénégal, essentielles pour le développement économique du pays. « Je suis heureux de revenir à Thiès après l’adoption de l’ISEP pour le lancement officiel des classes préparatoires aux Grandes Ecoles. L’une des meilleures écoles techniques d’Afrique et du monde, l’EPT c’est le droit aux options et le gère, son stage , la qualité du choix d’entrer à l’école et le niveau d’études tout au long du cursus », a-t-il déclaré.

Selon lui, « Cette initiative contribuera à renforcer la qualité de la formation des scientifiques et ingénieurs de notre avenir. » Après avoir montré toute sa fierté au directeur, il dira : « Je tiens à vous assurer de la forte montée en puissance de l’EPT de Thiès aux côtés des grands lycées techniques du Sénégal. La différence entre les pays réside dans la formation de leurs ressources humaines, en particulier les scientifiques et les professionnels techniques ». de l’université pour former leurs étudiants et ingénieurs aux conditions pratiques du travail Je remercie le Ministre Moussa Baldé, ainsi qu’à son prédécesseur le Dr Cheikh Oumar Hanne à qui j’ai confié ce travail et dont il est presque entièrement terminé. « Cette initiative, conseille-t-il, de créer ces classes préparatoires aux grandes écoles dans le but de renforcer l’œuvre de la cité du chemin de fer à l’école et à l’université de l’université d’envergure internationale. » La riche entreprise de l’EPT auparavant , l’École nationale d’agriculture (ENSA), l’Isep, notamment l’école des sous-officiers (ENOA) de la base militaire de Thiès, l’école de l’armée de l’air et depuis peu une école d’infanterie, sans oublier l’université Iba Der Thiam ». selon lui, « Cette institution des classes préparatoires témoigne de mon engagement renouvelé en faveur de l’éducation et de la formation de base du capital humain indispensable à tout processus de développement économique et de développement social. C’est pourquoi nous avons fait l’axe capital 2 du Programme Sénégal Emergent (PSE) A ce titre, l’enseignement technique et le travail appuyé par la technologie et la technologie doivent jouer un rôle prépondérant A tout le niveau des services développés, nous avons besoin de plus d’ingénieurs, d’ingénieurs intermédiaires et des travailleurs qualifiés formés dans une bonne école. Je dois dire, Monsieur le Directeur, que je vous encourage à atteindre cet objectif de former au moins 200 ingénieurs techniques par an ». Non sans indiquer que “d’autres objectifs seront fixés pour d’autres écoles (l’école polytechnique de Dakar et d’autres établissements et écoles de formation)”. Nous visons, a-t-il dit, trois objectifs : « Il s’agit de renforcer et de démultiplier l’offre éducative de notre système éducatif. Donner ensuite la possibilité à nos diplômés attractifs de poursuivre leurs études dans leur propre environnement social émotionnel. normes de qualité requises en réduisant les risques de perte liés aux études à l’étranger. Enfin, c’est à l’Etat de réduire la fuite des cerveaux après avoir vu combien il dépense en ressources financières et en bourses d’excellence. « Selon lui, ces classes préparatoires permettront de retenir l’élite intellectuelle mais surtout afin qu’elle puisse servir son pays à l’issue de sa formation. “Entre 2014 et 2021, 80% des boursiers scolaires admis en classes préparatoires sont à l’étranger. En tant que pays en construction, nous avons certainement besoin de nos cerveaux des meilleurs. Désormais, les classes préparatoires à domicile, serviront de dossier approprié pour ouvrir à nos élèves les meilleurs mathématiques, physique, sciences techniques, principes mais aussi entrer par voie de concours dans des écoles prestigieuses telles que l’EPT, l’école militaire de santé entre autres”. Aux cinquante élèves sélectionnés, le président de la République tient à les encourager. “Quant à vous, chers élèves de la première promotion des classes préparatoires aux grandes écoles, je voudrais vous exprimer la fierté de tout le pays. Si je devais personnellement présider cette cérémonie, ce serait trop allé pour vous remarquer. vos mérites, pour vous féliciter et vous encourager, bien sûr vous méritez d’être sélectionné parmi 50 candidats, vous êtes cinquante sur cinq cents. une innovation importante. de notre système éducatif », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : “Mais moins jusqu’au bout qu’à un niveau, je t’exhorte à renouveler tes efforts pour montrer un esprit de joie et d’abnégation dans tes études et penser à tous les sacrifices de tes parents a fait de toi un réformateur du progrès et il est naturel que vous vous concentriez sur vos études qui paient le mieux l’impôt à vos parents. L’état vous aidera en vous mettant dans les meilleures conditions de vie et d’éducation, notamment en donnant la meilleure éducation à tous les étudiants.A cela s’ajoute le coût de votre résidence, l’aménagement d’un cadre de vie digne de l’implantation du lieu d’équipements pratiques pour les classes préparatoires, avec des installations modernes et des soins de qualité assurés par des professeurs expérimentés, dévoués et motivés ». Le président, Macky Sall a tenu à souhaiter aux nouveaux étudiants ses vœux de réussite dans leurs futures carrières. il soutient également le soutien de ses partenaires en France qui participent à la mise en place de ce projet et des équipes administratives et techniques…

Lire Aussi :  Kiln, Deepomatic, Ligerio… Les levées de fonds de la French Tech cette semaine

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button