La région Ile-de-France crée une nouvelle mutuelle santé pour tous les franciliens

« Mutuelle santé d’Île-de-France » cette nouvelle mutuelle complémentaire propose A partir du 1er février 2023 et pour tous les Franciliens, quelles que soient leurs ressources, une offre 20 % moins chère que les tarifs normalement appliqués en Île-de-France pour des garanties similaires, assure la région, qui a un accord de collaboration avec trois compagnies d’assurance : Harmonie Mutuelle, Axa et La Mutuelle Familiale. Ils proposent « une offre sur mesure : des tarifs attractifs pour un bon niveau de couverture qui conjugue les priorités du territoire (santé des femmes, santé des jeunes, santé mentale, etc.) »

Logo bleu français

Cette nouvelle mutuelle régionale promet de mieux soigner les personnes généralement mal soignées, notamment les traitements chirurgicaux et dentaires, les bilans diététiques, et les actes non remboursables par la sécurité sociale comme l’acupuncture ou l’ostéopathie.

Lire Aussi :  Le couple France-Allemagne bat de l’aile, voici pourquoi

À qui?

L’accès à ce dispositif régional est ouvert à toute personne ayant sa résidence principale en Île-de-France. Île-de-France Mutuelle Santé s’adresse en priorité à ceux qui ne bénéficient pas de la CSS (Complémentaire Santé Solidaire), mais qui rencontrent néanmoins des difficultés pour financer leur assurance maladie. Cela s’applique particulièrement aux jeunes, aux personnes âgées, aux travailleurs indépendants et aux chômeurs. Le cœur de ce projet est l’objectif “les personnes qui n’ont pas d’assurance maladie et celles qui, notamment en raison de l’effet de l’inflation, ont l’intention de renoncer à souscrire une complémentaire santé et de se faire soigner” déclarer une région qui donne cet exemple : « Une Francilienne de 75 ans vivant seule paie en moyenne 1 400 € pour sa complémentaire santé. A partir du 1er février 2023, elle économisera 1 120 € par an avec cette nouvelle mutualité régionale de 280 € » .

Six Français sur dix abandonnent un traitement pour des raisons financières

59% des Français ont dû abandonner un traitement, et la CSP+ s’inquiète également, puisque 26% d’entre eux citent également des raisons financières comme frein au traitement, selon un sondage Opinionway de 2019.

Comment en bénéficier ?

A partir du 1er février 2023, vous pourrez appeler le numéro vert de la Seudu ou contacter par mail votre équipe régionale qui vous indiquera lequel des trois partenaires (Harmonie Mutuelle, Axa et Mutuelle Familiale) est le plus proche de chez vous.

Chaque partenaire propose systématiquement une aide à la résiliation du contrat d’assurance complémentaire en cours conformément à la loi sans surcoût du contrat santé.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button