la semaine de 4 jours, le pari d’une entreprise de l’Aisne

Depuis octobre, la société MJ Conditionnement à Hartennes-et-Taux dans l’Aisne a mis en place une semaine de 4 jours. Par conséquent, les employés travaillent plus d’heures, mais moins de jours. Ce nouveau mode de fonctionnement semblait satisfaire tout le monde.

C’est un nouveau rythme de travail que les salariés apprécient. Depuis octobre 2022, la société MJ Conditionnement, située à Hartennes-et-Taux dans l’Aisne, spécialisée dans le conditionnement des aérosols, a mis en place une semaine de quatre jours.

Ainsi, les salariés travaillent un peu plus chaque jour, mais restaurent un jour de repos par semaine. “Avant, on travaillait huit heures et depuis la semaine de quatre jours, on est passé à 9h30 par jour. Ce qui est agréable, c’est le fait que le week-end du jeudi soir. C’est un vrai week-end, nous n’avons pas beaucoup de temps libre. Et puis on coupe un voyage, un aller-retour, c’est moins d’essence à dépenser“, confirme Richard Huzel, fabricant maison de mitigeurs de l’entreprise.

Lire Aussi :  Patricia Lassault, portrait d'une femme engagée dans l'économie varoise

Conséquence, l’usine, qui emploie 9 personnes, est fermée le vendredi. Seuls les administrateurs vivent en télétravail. L’organisation, qui est peu étendue, a été établie après concertation. “On se demande comment économiser l’énergieExplique Steve Erca, directeur de l’entreprise. La semaine de quatre jours semblait évidente, car finalement elle permet à l’entreprise d’avoir une énergie, égale à 5 000 euros par an, puis il permet aux salariés de retrouver du pouvoir d’achat, grâce à une moyenne de 600 euros d’économies de carburant. En période d’inflation, c’est assez intéressant.

Lire Aussi :  Maroc, les mesures étatiques ont freiné la hausse de l'inflation de 3%

Résultat, après quelques mois, les employés sont très satisfaits. “J’avais peur que ce soit plus fatigant, que les journées soient longues, mais au final c’est une satisfaction d’avoir le week-end un jeudi soir.“, raconte Quentin Alexandre, venu l’été dernier.”Trois jours en fin de semaine, on a l’impression, même au niveau du télétravail, que nous nous sentons un peu plus apaisés et détendus, ça fait plaisir à voir.», s’exclame Alexandra Sackett, une autre employée.

En revanche, la direction estime n’avoir rien perdu en termes de productivité. “On gagne en énergie, mais aussi en productivité. Nous sommes un site industriel, nous n’avons pas de visiteurs donc nous pouvons nous permettre de fermer le vendredi. Ce n’est peut-être pas le cas de toutes les entreprises, mais en tout cas, pour nous, en tant que petite organisation, c’est tout à fait possible.“, soutient Steve Arca.

Lire Aussi :  un juge enquêteur nommé, le dossier réexaminé le 16 janvier

La formule peut également renforcer la passion de l’entreprise pour ses recrues. La semaine de quatre jours devrait donc être maintenue en toute logique. “Dommage de ne pas l’avoir fait plus tôt aujourd’hui car c’est vraiment une victoire pour tout le monde“, conclut le réalisateur.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button