Le Québec et ses régions : Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

La péninsule gaspésienne, à l’est du Québec, est une région couverte de forêts. Les Îles-de-la-Madeleine sont un archipel composé de douze îles enclavées au milieu du golfe du Saint-Laurent. Étang-du-Nord. La côte gaspésienne est très attrayante pour les touristes en été et accueille de nombreux résidents locaux, souvent dans des communautés de moins de 2 000 habitants. La ville de Gaspé, la plus grande de la région, et la région des Îles-de-la-Madeleine représentent ensemble près de 30 % de la population de la région.

Bras explosif

La région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine est au cœur du créneau d’excellence Ressources en eau, science et technologie (RSTM) qui repose sur la collecte des produits marins, leur transformation, l’aquaculture et les technologies génie mécanique et génie maritime. Autre industrie phare, le Tourisme Sportif, qui vise à valoriser les spécificités du tourisme local, notamment dans les secteurs de la mer et de la montagne, mais aussi de la culture et des saveurs. Le troisième créneau d’excellence est l’éolien. Plus d’un millier d’emplois sont actuellement liés à ce secteur, dans les domaines de la production d’éoliennes, de l’installation et de la maintenance de parcs, et bien sûr de la production d’énergie.

Lire Aussi :  La RTX 3060 8 Go est jusqu'à 17 % plus lente que la 12 Go

Marché du travail

Les secteurs de la pêche, de la foresterie et du tourisme jouent un rôle important dans l’économie locale. La péninsule gaspésienne et les Îles-de-la-Madeleine sont réputées pour leur production de poisson, notamment le homard. De la même manière, ils ont abattu des arbres dans une zone qui compte un tiers des tas de forêts. Cependant, c’est le secteur de l’emploi qui offre les meilleures opportunités d’emploi. C’est le cas dans les centres d’appels, dans les situations liées aux technologies de l’information et de la communication, au tourisme (surtout le tourisme de santé) et à la culture. Enfin, les compétences sont encore en retrait dans les métiers du logement et de l’alimentation, de l’éducation, des services sociaux et de la santé.

Lire Aussi :  Lancement réussi du satellite israélien EROS-C3

Dette

Les projets d’entreprise sont fortement encouragés ici. Dans sa stratégie sur le travail et l’intérêt des régions, le gouvernement régional indique vouloir soutenir des projets dans des services cibles tels que l’exploitation et la gestion forestière, l’agroalimentaire, la pêche et l’aquaculture, l’éolien, la métallurgie, les technologies propres, l’enseignement et la recherche.

Étudier

Le Cégep Gaspésie-et-des-Îles (collège d’enseignement général et professionnel) offre des services d’enseignement supérieur, en français et en anglais, ainsi que de la formation continue, principalement dans les domaines des pêches et des pêches. Elle compte trois campus, à Gaspé, aux Îles-de-la-Madeleine et à Carleton-sur-Mer. Il comprend également l’École nationale des pêches et de l’aquaculture du Québec (à Grande-Rivière, à une trentaine de kilomètres de la ville de Percé, au bout de la péninsule gaspésienne). On peut également noter l’existence du Centre de recherche sur les territoires insulaires et maritimes, qui est affilié à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), cette même université qui a décidé d’établir une station de recherche dans le Parc national- Gaspésie pour étudier la langue l’impact du changement climatique sur la biodiversité et la géomorphologie.

Lire Aussi :  L'hibernation synthétique peut protéger les astronautes des radiations mortelles

> Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine en bref

  • Population : 90 697 habitants. (1% du Québec)
  • Superficie : 20 085 km2 (1,5 % du Québec)

Sources : Institut national de la statistique du Québec.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button