Le volontariat solidaire international, qu’est-ce que c’est ?

A l’occasion du 10ème Forum, qui s’est tenu le 20 octobre 2022, nous avons rencontré Clarisse Bourjon, chargée de la reconnaissance et de la promotion du volontariat chez France Volontaires, dont les opérateurs de l’Etat ne comptent que deux anciens volontaires, Flora Ben Chekroun et Vivian Portier. Ils répondent à nos questions pour nous aider à comprendre en quoi consiste le Volontaire de Solidarité Internationale (VSI).

Qu’est-ce qu’un bénévole ?

Clarisse Bourjon : Le volontariat est un acte de mépris du bien commun. La particularité du volontariat est de s’impliquer à plein temps dans des missions humanitaires. Il existe différentes formes de volontariat, divers projets parrainés par l’État.

Il existe un programme de bénévolat pour chaque profil, pour tous les âges.Vous pouvez faire du bénévolat lorsque vous êtes étudiant. quand tu es diplômé quand tu es salarié Et à la retraite, sur le site de France Volontaires un petit quiz. vous aidera à trouver des directions

Combien de temps dure la mission ?

Clarisse Bourjon : avec les services aux citoyens Vous pouvez vous engager jusqu’à un an une fois dans une vie.Avec VSI, la mission est plus longue : nous pouvons aller jusqu’à six ans dans une vie. Il existe également des affectations plus courtes, comme un lieu de travail ou un bénévole d’échange de compétences. ce qui prend quelques semaines

Lire Aussi :  Forum international d’Ankara sur la correspondance de guerre et le reportage en zones de crises/ Un cadre qui réunit les vétérans du domaine et les jeunes reporters formés par l’Agence Anadolu

Quel est le modèle financier et pratique des volontaires internationaux ?

Clarisse Bourjon : La différence avec le bénévolat est que les bénévoles sont rémunérés. Ce n’est pas un salaire, le volontariat n’étant pas inscrit dans le Code du travail. Cela permet aux volontaires de vivre convenablement dans le pays où ils sont missionnaires. couvrir leurs dépenses quotidiennes ont souvent un logement Il peut également couvrir les billets d’avion.

Comment utiliser?

Clarisse Bourjon : Sur le site de France Volontaires, vous trouverez de nombreuses offres d’emploi. Vous pouvez également postuler directement sur le site du Service Citoyen ou via certains organismes comme la Mission Catholique de Coopération (DCC).Lorsque vous participez à un dispositif étatique comme les services civiques ou VSI, les associations sont évaluées. Nous vous garantissons de sortir dans de bonnes conditions et avec une organisation responsable et éthique.

Je vous propose de contacter notre espace bénévole. Ce sont les bureaux de France Volontaires dans les pays partenaires, nous en avons 24 dans le monde, mes collègues de terrain connaissent très bien la structure de liaison locale. Ils sont en contact permanent avec l’organisation sur place. et peut recommander ceux qui veulent participer Les conseiller Dans un pays où France Volontaires est absente, je conseille de s’adresser à une ambassade qui propose des services de coopération et d’action culturelle en lien étroit avec les associations locales. et sera en mesure d’amener les gens à des associations éthiques. et pratiques responsables

Lire Aussi :  quinze ans de prison requis contre Elizabeth Holmes

Flora Ben Chekroun, agronome de formation Actuellement en poste au sein du Groupe de Recherches et de Réalisations pour le Développement Rural (GRDR) après avoir servi comme VSI en Tunisie dans une oasis pendant deux ans et demi. Pendant ce temps, Vivian Portier a rejoint le DCC pour encourager et développer les volontaires en Afrique subsaharienne. Après un volontariat au Tchad

Que retenez-vous du bénévolat ?

Flora Ben Chécrune : La vie dans une oasis est exactement ce que vous imaginiez : manger des dattes, boire du thé sous les palmiers. et parlé pendant des heures J’ai eu une opportunité incroyable de découvrir cela et de pouvoir me battre pour sauver l’oasis. C’est quelque chose que je garderai dans mon cœur pour le reste de ma vie.

Viviane Porter : Le volontariat est une expérience incroyable dans un pays qui m’accepte, où l’on parle français. Mais il y a plus de Shadians arabes. J’ai eu la chance d’aller dans le quartier France Volontaires où un jeune tchadien donnait des cours d’arabe. Toute l’expérience était incroyable. C’est difficile à dire Il faut vivre sa vie pour comprendre.

Lire Aussi :  Trinity International se positionne en arbitrage international au niveau global avec Natasha Peter, associée à Paris

Quels conseils donneriez-vous aux futurs volontaires ?

Flora Ben Chécrune : Nous ne vivons pas dans un autre monde ! Vous n’avez pas à vous inquiéter trop. quand tu veux bouger Quand vous avez besoin de mobilité, vous y allez !

Viviane Porter : Il faut oser sortir volontairement et ensuite oser parler aux gens avec son alliance. De nombreuses compétences sont attendues sur le chantier. qui s’occupe principalement de l’éducation, de la santé et de la gestion de projets. Mais il nous faut aussi un animateur radio, un boucher, un boulanger. Il faut donc se sentir compétent et confiant dans ses compétences !

Clarisse Bourjon : Mon conseil est de profiter de chaque instant de ces expériences incroyables. Les trois d’entre nous ont réussi à passer. Évidemment, nous sommes de retour pour changer. avec beaucoup d’idées Alors profitez de chaque instant. chaque opportunité qui se présente Tout le monde que vous rencontrez ! Ce sont des choses qui durent éternellement, il faut être courageux !

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button