Les pouvoirs du chef d’entreprise et les libertés du salarié en débat à Midi Libre

Midi Libre a animé une table ronde ce jeudi 8 décembre, à l’occasion de la redistribution du livre écrit par Yves Struillou “Pouvoirs du chef d’entreprise et liberté du salarié”.

repas gratuit Il a animé une table ronde le jeudi 8 décembre à l’occasion de la sortie de la troisième édition du livre écrit par Yves Struillou. Droits de l’employeur et liberté du salarié.

Outre l’auteur, ancien directeur général du travail et ancien conseiller d’État, ont également participé Michèle Tisseyre, ancienne présidente et présidente de Face Hérault, Jean-Marc Oluski, président du Medef Héraut, Grégory Blanvillain, gérant de Com’ Event et président du CPME Hérault , Alyne Bouix, consultante et présidente de Femmes 3000 LR, et Gilles Bouzeran, comptable et auditeur chez RSM Expertise.

Lire Aussi :  Patricia Lassault, portrait d'une femme engagée dans l'économie varoise

Pauses-café et e-mails du dimanche

De nombreux intervenants pour de multiples échanges dans lesquels les sujets, situations et autres cas particuliers abordés ressemblent à un inventaire inédit à la Prévert : de la durée et de la légitimité des pauses café ou cigarette aux salariés le dimanche par leurs supérieurs jusqu’à la question des mails envoyés. Franchissant la frontière entre vie privée et vie professionnelle, l’usage des réseaux sociaux, portables multi-usages ou version macron, s’est décliné dans des configurations variées.

“Travailler à domicile ? En dehors d’une certaine situation, c’était impensable” il y a vingt ou trente ans, a commencé Yves Struillou. Avant que tout le monde ne s’accorde à reconnaître le tournant que représente la crise du Covid.

Lire Aussi :  La gestion de la ressource en eau, principal défi de l'économie marocaine

“On est entré du coup chez nos amis avec la vidéo. Au début, avant les filtres et le papier peint, on voyait tout, leur déco, leur espace !” Souvenir de Jean Marc Oloski. “Covid a vraiment montré que tout peut arriver du jour au lendemain”, a noté Grégory Blainville.

Débat à la Faculté de Droit de Montpellier

“La complexité consiste à trouver la limite”, a ajouté Elaine Buicks. “Mais il y a quand même un corps de règles qui existe déjà” a aussi relevé Michèle Tisseyre. « Au télétravail par exemple, les méthodes partent dans tous les sens et inversement. Un salarié peut apprécier d’être appelé à 19h30, y trouver son intérêt, alors que ce serait impensable pour d’autres. “inclus. Yves Struillou.

Lire Aussi :  Un incendie détruit une entreprise de location de matériel de TP à Bas-en-Basset

Avant que Giles Buziran n’entame la discussion “Les réseaux sociaux. C’est un vrai sujet” a-t-il confirmé.

Leur utilisation par les salariés, et l’impact que peuvent avoir des documents écrits dans un cadre privé sur l’entreprise ou l’entreprise dans laquelle travaille leur auteur, sont ainsi discutés. Et cela se reproduira ce vendredi 9 décembre lors d’un débat à la faculté de droit de Montpellier ce matin du 9 décembre. Sur le thème : “Droits et libertés fondamentaux en entreprise, quels sont les droits et devoirs ?”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button