MotoGP Carlo Pernat : “lorsque Ducati a explosé, quelque chose est devenu incontrôlable pour Fabio Quartararo”

Cette saison 2022 de MotoGP restera dans l’histoire de la discipline, mais aussi dans l’esprit des héros avec, notamment, cette idée que rien ne peut arrêter Ducati. Jamais, en effet, un pilote n’était revenu de 91 points de retard avec sept courses à disputer, aucun champion du monde n’ayant jusque-là été sacré après cinq abandons dans la compétition. Fabio Quartaro, qui a longtemps tenu la tête du peloton et a semblé faire la partie la plus difficile du chemin, a expliqué son parcours comme Paco Bagnaia, qui a fait sien l’ascension de l’impossible. Carlo Fernet, chroniqueur et rédacteur en chef, le résume.

La domination de Ducati et la détermination de Peko dans le jardin étaient si forts dans la deuxième partie de la saison MotoGP 2022 qu’il est difficile de se souvenir du scénario de la première. Et pour cause : à la trêve estivale, tout semble déjà perdu pour les tuniques rouges et Peko dans le jardin A dû se préparer à assumer à vie un échec retentissant qui pourrait aussi faire basculer sa carrière.

Lire Aussi :  42 GP dans l’année !

Nous voilà arrivés à la fin de cette campagne et si effectivement la carrière du Piémont a changé, il est définitivement du bon côté. Concernant Ducati, on a fêté la triple couronne, celles des constructeurs et des équipes font rejoindre le halo qui illumine les pilotes. C’est quand même bien Fabio Quartaro avec elle Yamaha qui a dominé la majeure partie de l’année. Dans une analyse livrée par Motorsport Carlo Fernet Confirmé que ce championnat s’est bien déroulé en deux phases distinctes.

À mon avis, la Coupe du monde 2022 comportait deux parties » déclare le directeur deAnya Bastianini et de Tony Arbolino. ” La première mi-temps était menée par Fabio Quartaro et Yamaha. Première partie où Ducati a beaucoup souffert. Du moins avec les motos officielles, surtout lors des quatre premières courses, car Les mises à jour 2022 n’ont pas fonctionné. Surtout le dispositif de levage avant, qui a causé des problèmes. En fait, Bagnaia n’a pas marqué beaucoup de points lors du premier Grand Prix “.

Lire Aussi :  Ligue 1 - Confiance retrouvée à Rennes, Genesio, Kalimuendo et Terrier pour le relancer : Gouiri, à l'ouest le renouveau

Carlo Fernet

Carlo Fernet : En milieu de championnat, tout semble être pardonnéDieu”

Même si la saison semblait bien commencer QuartararoDucati a pris les choses en main. Frant parle même d’un Explosion De l’entrepreneur à Borgo Fenigal à temps Quartararo est entré dans une spirale négative après le Grand Prix des Pays-Bas : ” En milieu de championnat, tout semblait décidé, Fabio devançait Peco de 91 points. Mais ensuite il y avait une deuxième partie de championnat dedans Ducati a explosé, dans le bon sens “.

Lire Aussi :  ITW/Le Mag - Christophe Riblon : «Sans Vincent Lavenu et l'équipe AG2R..»

Il ajoute: C’est une moto qui fonctionne maintenant partout. C’était l’apothéose de Bagnaia avec une Ducati rapide, et la pression était également mise sur Quartaro, qui arrivait seul. Quand on a 91 points d’avance… Tout a commencé avec cet accident à Essen. Quelque chose est devenu incontrôlable, suivi d’une série de zéros ou de mauvais résultats “.

Rappelons que si, pour beaucoup, Assen a bien été un tournant et d’abord parce qu’ensuite est venu un penalty pour le tour suivant à Silverstone, le Français estime en fait le temps de retournement à MisanoIl y découvre qu’avec une M1 au top de sa forme, il ne peut atteindre, au mieux, que la cinquième place.

Anya Bastianini



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button