Novak Djokovic s’adjuge son 6e Masters et égale Roger Federer

Novak Djokovic a couru pendant sept ans pour succéder à Federer en remportant un sixième titre de Masters. A 35 ans, ce qui fait de lui le doyen des maîtres, il remporte ce défi après une semaine sans faute au cours de laquelle il bat Tsitsips, Rublev, Medvedev, Fritz Rod d’affilée. Après quelques petites approximations lors d’un premier set suspendu (et même un match avec trois retours ratés, chose rare pour lui), le Serbe a mis la main sur la finale d’1h34 face à un Norvégien qui n’était pas encore arrivé pour le battre, et prend même un set en quatre confrontations (7-5, 6-3).

Un service hors norme

Novak Djokovic a donné quelques signes d’inconfort physique, notamment en début de match en se touchant les sinus ou en posant sa tête sur la chaise. Mais c’était une sorte de petite agonie passagère qui fut vite oubliée par ses facultés à puiser dans ses ressources. Et cela ne l’a pas empêché de servir exceptionnellement bien (9 aces, 0 balle de break à défendre, 85% de points gagnés sur sa première balle), l’une des clés d’un match très abouti. Dans un premier set marqué par la prééminence des serveurs (19 points sur 22 au premier ballon de Rhode, cinq points perdus du fait de l’engagement de Djokovic), c’est le Serbe qui s’est procuré le plus d’occasions le long de la manche. En bloquant son adversaire sur le revers ou en ouvrant quelques angles, c’est lui qui a réussi à obtenir les balles de break : deux à 1-0 (retour manqué, coup droit décroisé de Ruud), une à 4-3 (vainqueur par Ruud ), et une à 6-5 qui est devenue une consigne. Djokovic a ensuite tué le revers du Norvégien pour terminer le tour.

Lire Aussi :  Open d'Australie 2023 - Novak Djokovic arrive encore à les bluffer pour mieux les écœurer

Il a terminé l’année cinquième au monde

Même s’il s’est progressivement montré plus audacieux, même si c’est lui qui a remporté le seul gros rallye avec 25 tirs, Rood a payé cher sa mauvaise gestion dans ses deuxièmes œufs (38% de points gagnés). Novak Djokovic est devenu encore plus confiant en remportant le premier set. Novak Djokovic est devenu injouable en se montrant impérial dans la réserve, pour dicter le jeu avec brutalité, aussi fort en coup droit qu’en revers, qu’il déposait parfois le long de la ligne comme un poison. Tandis que Rawd, qui montrait des signes d’impuissance, n’arrivait pas à resserrer le jeu et commettait de grosses erreurs. Au service du match à 5-3, le Serbe a commis deux fautes sur des coups droits faciles. Mais il remporte le rallye du match (36 tirs) pour engranger la balle de match, concluant… par un as.

Lire Aussi :  MotoGP : pour Marc Marquez, si Alberto Puig n’a pas beaucoup d’amis, c’est parce qu’il est honnête

Novak Djokovic, qui termine la saison en remportant dix-huit de ses dix-neuf derniers matches, finira cinquième mondial, à 2.000 points de Carlos Alcarez, fin 2022 où il ne disputera que 11 tournois (dont cinq victoires) avec Wimbledon nul. indiquer. Assez compact.

Lire Aussi :  MotoGP : Marc Marquez ne regrette pas d’avoir ignoré en 2015 cette "règle non-écrite" de ne pas perturber un pilote jouant le titre

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Vérifier Aussi
Close
Back to top button