Pics majestueux de La Réunion : laboratoire d’expérimentation pour NEOM et son village vertical ? – Di sak na pou di

Accueil > Chronique > Di sak na pou di


De la première destination air-ski d’Arabie Saoudite au village vertical “The Vault”, le futur projet NEOM redouble d’audace. Si les projets touristiques saoudiens avancés sur la mer sont très largement soutenus par les idées transférées aux Maldives, les montagnes et les eaux côtières étonnantes des États-Unis peuvent améliorer les perspectives de sécurité des sites NEOM. .


L’un des dix domaines exclusifs de NEOM, Trojena vise à établir une nouvelle norme pour les stations de montagne, avec architecture, expériences, sports, environnement, climat et attractions toute l’année. Le nom de ce roman est à la mémoire du joueur d’échecs réunionnais, Louis-Charles Mahé de La Bourdonnais, fondateur du premier magazine d’échecs, Le Palamède. Né en 1836 au Café de la Régence, ce magazine fait référence à ce héros grec rebelle, inscrit dans la légende arthurienne, qui raconte la longue et coûteuse guerre que la Grèce mena contre les Troyens.

Lire Aussi :  Amazon lance sa Black Friday Week et les promos sont déjà scandaleuses (-65%)

Les villages avec un V vertical ou inversé est une nouvelle idée, non inspirée par le jeu d’échecs, mais destinée à envisager de nouveaux sommets de paix pour l’Arabie moderne. Le coffre-fort est l’une de ces dispositions exclusives. Sa conception étonnante est conforme à certains des principes clés de NEOM, notamment la durabilité, la conservation des terres et l’abandon de la manière habituelle de construire des villes sur une vaste zone qui occupe une grande quantité de terrain et nécessite de longs déplacements.

Ce village fait donc partie du concept général de NEOM, avec 95% du territoire réservé à la nature. D’une certaine manière, l’idée est similaire à ILA, en ce sens qu’elle concentre le village ou la ville verticale en un seul endroit, réduit l’utilisation du sol et maintient la longueur, au lieu de répartir tous ces éléments sur une grande surface.

Un voyage ludique – sans pollution et sans trafic – pour régénérer et recréer la nature sauvage, l’amour de cette destination unique, qui surprendra et séduira les touristes du monde entier.

Lire Aussi :  C'est confirmé, le Nothing phone (2) arrive cette année avec une surprise

Il faudra de la patience, du courage, de la vision et de l’imagination pour façonner un nouveau monde qui évolue à cette vitesse. Sans doute avec la même patience dont a fait preuve Mahé de la Bourdonnais lorsqu’il espérait faire de la Réunion et de Maurice le « Saint-Malo des Indes ».

Basée sur la science, l’innovation et les nouvelles technologies, La Réunion peut jouer un rôle de premier plan, notamment dans le cadre de la technologie de pointe que les experts internationaux que Trojena envisage de construire.

Il aura un bâtiment étoilé équipé de moniteurs et de données de haute technologie. C’est l’idée de l’architecte Zaha Hadid. Les visiteurs pourront trouver et observer les planètes et la Voie lactée dans un ciel clair et à haute altitude. Tout dans une maison incroyable. Ils peuvent aussi s’y rendre en journée pour explorer l’espace et les étoiles. Ce sera donc un lieu d’expérience et d’éducation où l’air est encore plus clair et où les vues sont incroyables pour admirer le golfe d’Aqaba. Aussi l’Égypte et toute la région NEOM.

Lire Aussi :  Bagnères-de-Bigorre. Une journée portes ouvertes

Et pourquoi ne pas imaginer des portails scientifiques et touristiques ultramarins avec La Réunion et son outil Aerotech comme destination de développement et d’exploration spatiale ? Le prototype commun [email protected] (Automated System of Inflatable Shelter) est déjà en course pour développer un espace scientifique capable d’accueillir des missions de la MARS SOCIETY ou d’autres représentants de groupes d’astronautes.

Kévin Lognone


Un message ou un commentaire ?

contenu du rapport

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button