quelles communes sont concernées dans le Sud-Ouest ?

Pourquoi l’équipement d’hiver est-il obligatoire?

Avec cette mesure, la Sécurité routière veut limiter les accidents sur les routes enneigées ou verglacées, où la conduite comporte des risques particuliers. De plus, ces zones présentent un danger supplémentaire pour leurs routes montagneuses. Dans son bilan 2021, l’Observatoire national interdépartemental de la sécurité routière révèle que le taux de mortalité déclaré par million d’habitants en zone de montagne est le deuxième le plus élevé toutes saisons confondues.

Il s’agit également de s’assurer que les véhicules non équipés ne constituent pas des entraves à la circulation.

Lire Aussi :  la France face à une "triple épidémie" inédite

Quelles communes sont inquiètes ?

Au total, l’obligation d’équipement neuf s’applique dans 4 173 communes situées dans les Pyrénées, le Massif Central, les Alpes, le Massif du Jura et les Vosges, et notamment sur l’ensemble des axes routiers du Cantal, de la Haute-Loire, de la Lozère, de la Savoie, de la Haute-Loire. Savoie et Hautes-Alpes.

Près d’une trentaine de communes de Nouvelle-Aquitaine, Pyrénées-Atlantiques, sont concernées.

Lire Aussi :  selon l'ONU, la France viole la Convention contre la torture

Municipalités du Sud-Ouest : Accous, Alçay-Alçabéhéty-Sunharette, Arette, Arnéguy, Aussurucq, Béhorléguy, Béost, Bielle, Bilhères, Borce, This-Eygun, Eaux-Bonnes, Estérençuby, Etsaut, Gère-Bélesten, La-Hacarry-Artesten, Lanne-en -Barétous, Larrau, Laruns, Lecumberry, Lées-Athas, Lescun, Mendive, Osse-en-Aspe, Sainte-Engrâce, Saint-Michel, Uhart-Cize, Urdos.

Les autorités disent-elles si le véhicule n’est pas équipé ?

Cette année aussi, les utilisateurs ne seront pas pénalisés s’ils se font prendre panne d’équipement. “C’est important de laisser le temps aux usagers de s’habituer, ce n’est pas une mesure répressive”, a déclaré un porte-parole du ministère des Transports. 2022 n’est que le deuxième hiver de cette directive, et les sanctions ne s’appliqueront qu’à la fin de l’année “minimale”. Seules des opérations “pédagogiques”, déjà organisées par le passé, sont menées pour sensibiliser les riverains. Le gouvernement ne s’est pas prononcé sur la situation en janvier 2023. Les panneaux indiquant la montagne, le sac à chaîne et le pneu indiquent les entrées et les sorties des zones où la réglementation s’applique.

Lire Aussi :  en Bretagne, les portions servies par le Crous jugées insuffisantes

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button