Réouverture du Grand-Sud algérien: des espoirs de retombées économiques

Posté par:

Samedi 17 décembre dernier, pour la première fois depuis une douzaine d’années, un vol direct d’Air Algérie reliait Paris-Charles de Gaulle à Dijon. A bord, le premier voyageur était heureux, une fois de plus, de pouvoir rejoindre directement et en moins de quatre heures la perle du grand sud algérien. Sur place, tout le monde s’attend à voir des retombées économiques.

De notre envoyé spécial,

Il est 3 heures du matin et nous venons d’arriver à l’aéroport de Djanet-Tiska. Nous sommes heureux de vous annoncer qu’il s’agit d’un vol inaugural sur Djanet. Toute l’équipe vous souhaite un agréable séjour “, a déclaré un hôte.

Lire Aussi :  Comment le néolibéralisme s'est imposé au fil du temps ?

Djanet est à moins de quatre heures de Paris, en vol direct. Dès l’atterrissage, selon la tradition, les pompiers ont pulvérisé l’avion d’Air Algérie. Pilote Alice Bozelli, Capitaine. ” Nous sommes très heureux d’avoir ce premier vol et honorés d’être le premier vol qui relie directement Paris à Dijon. J’espère que cela sera utile pour les touristes, pour les algériens. »

Vache qui pleure et victime qui rit Saleha Hajjaj Jilani.
Vache qui pleure et victime qui rit Saleha Hajjaj Jilani. © Norbert Navarro / RFI

Le Sahara algérien est unique au monde »

L’eau est si précieuse dans cette oasis de Tsili Engjer, le geste symbolique des pompiers après ce premier vol direct en dit long sur les espoirs de la population. Saliha Nasr B, Directrice Générale de l’Office National du Tourisme.

Lire Aussi :  la filière chanvre construit son réseau dans le bâtiment

Pour nous, c’est très important car c’est la destination algérienne qui vient dans les listes des tour-opérateurs du monde entier. Nous avons beaucoup travaillé pour cela, le Ministère du Tourisme et de l’Artisanat a aussi essayé de fédérer tous les opérateurs autour de cette problématique. Le Sahara algérien est unique au monde. »

Saleha Nasser Bey, directeur général de l'Office national du tourisme en Algérie.
Saleha Nasser Bey, directeur général de l’Office national du tourisme en Algérie. © Norbert Navarro / RFI

Possibilités possibles

Pivot de cette réouverture du grand sud algérien, le tour opérateur Point Africa, dirigé par Maurice Friend, pionnier du charter français. A Djanet, déjà, la concurrence est féroce. Le voyagiste Albert Trekking a envoyé Patrick Boucherand pour guider et former les caravanes.

Lire Aussi :  Le groupe Bayard victime du ralentissement économique

Si nous n’y croyions pas, nous ne serions pas retournés en Algérie. Par conséquent, nous y croyons fortement et nous investissons tout pour que cela recommence complètement. Cette réouverture est une réelle opportunité pour nous car nous attendions depuis peu la réouverture de cette partie du désert. Nous connaissons le potentiel de cette région. Nous avons beaucoup misé sur le désert algérien. Nous avons de très bonnes perspectives. »

Possibilités possibles. Évitez également les mites du désert.

Une vue sur le parc national du Tassili n'Ajjer dans le grand sud algérien.
Une vue sur le parc national du Tassili n’Ajjer dans le grand sud algérien. © Norbert Navarro / RFI

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button