RTE alerte sur le risque «élevé» de tensions sur le réseau en janvier

La disponibilité du parc nucléaire est aujourd’hui légèrement plus faible que prévu en septembre, prévient le gestionnaire de réseau début 2023.

L’hiver approche en France, et les inquiétudes sur l’approvisionnement en électricité s’intensifient. Alors que de nombreuses centrales nucléaires sont encore fermées et que la consommation des Français est maîtrisée comme du lait sur le feu, le gestionnaire du réseau a fait le point vendredi sur ses prévisions pour les mois à venir.

Le dirigeant s’inquiète de la situation attendue en janvier prochain et évalue le risque de tension dans le réseau.soulevé“. Les retards accumulés par EDF pour redémarrer les centrales comptent : “La disponibilité du parc nucléaire aujourd’hui est légèrement inférieure à la prévision centrale de RTE début septembre“, déclare l’entreprise, qui fait spécifiquement référence à la responsabilité”mouvements sociauxsuspendu les opérations de rechargement en octobre». En septembre et octobre, la CGT avait appelé les agents de la centrale à s’arrêter pour ralentir les travaux de maintenance.

Lire Aussi :  POINT MARCHÉS-Hausse en vue pour les actions, la Chine et l'inflation US en soutien (actualisé) - 11/11/2022 à 08:37

En conséquence, la France dispose de 3 à 4 gigawatts de moins que les précédentes estimations de RTE. Ainsi, le groupe s’attend à ce que la disponibilité du parc nucléaire atteigne “40 GW début janvier“. Qui conduit à “une vigilance accrue sur la sécurité d’approvisionnement en janvier“. Début 2023 “les réductions attendues de la consommation, notamment dans l’industrie, ne devraient pas compenser la baisse attendue de la production nucléaire“, note le rapport.

Dès lors, plusieurs signaux rouges Ecowatt pourront être envoyés en janvier pour demander aux consommateurs d’agir, mais ils dépendent »en grande partie du fait des conditions climatiques et de la présence éventuelle de froid même modéré“. Pour rappel, le signal rouge Ecowatt est envoyé la veille du risque”détachement», quand RTE anticipe qu’il n’y aura pas assez d’électricité pour tout le monde. Dans ce cas, il demande à Ened de se préparer à une panne de deux heures et, à son tour, pour des parties du réseau électrique représentant environ 200 000 foyers. Une situation qui peut être évitée si les particuliers et les entreprises réduisent significativement leur consommation en ligne ou dans l’application Ecowatt après avoir reçu une alerte.

Lire Aussi :  Ivry - Usam : Nîmes s'impose en Ile-de-France et poursuit sa montée en puissance

Risque réduit grâce à une consommation réduite

Cependant, la situation aurait pu être pire. La baisse de la consommation d’électricité se renforce vraiment chaque semaine : le responsable affirme dans sa dernière publication que «La consommation d’électricité de la France, calculée sur la base des effets climatiques et calendaires, est inférieure à celle des années précédentes», environ 5,4 % au cours de la dernière semaine et 6,6 % au cours du mois qui vient de s’écouler. La situation s’explique principalement par une baisse sensible de la consommation de la grande industrie par rapport aux années précédentes. “L’effet baissier est également perceptible dans le secteur résidentiel (et dans une moindre mesure le tertiaire), mais devrait se confirmer dans les prochaines semaines avec la baisse des températures“, explique l’entreprise. Les efforts de sobriété du ménage jouent également un rôle.

Lire Aussi :  New York en maquettes pour faire revivre l'esprit des années hip-hop

Le réseau est donc tendu, maissituations extrêmes […] ne sont pas les plus susceptibles“, et”En tout cas, la France ne prendra pas le risque”coupure électrique”, c’est-à-dire une perte totale de contrôle du système électrique», assure RTE. Le directeur précise également que les prix futurs de l’électricité resteront élevés en intégrant «prime de risque excessive“. Le réseau de gaz, en revanche, n’inquiète pas RTE pour le moment, ce qui indique que les réserves sont parfaites. Même constat réconfortant pour le système hydraulique, qui, malgré l’été sec, a retrouvé ses réserves.moyenne des années précédentes“. Il est donc conseillé aux Français d’être vigilants afin de survivre à la période de janvier. Dès fin février, les tensions devraient s’apaiser… jusqu’à l’hiver prochain.

VOIR ÉGALEMENT – Bruno Le Maire promet de soutenir les entreprisesréduire» facture de gaz et d’électricité

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button