Soupe sur des tableaux, vitrines barbouillées… Pourquoi les actions coup de poing du groupe écologiste Just Stop Oil font débat

Un jeune homme pose sa tête sur la vitre et la protège Fille avec boucle d’oreille perle, le célèbre tableau de Vermeer, un autre verse ce qui semble être de la sauce tomate sur le col de sa chemise. La scène, qui a été filmée jeudi 27 octobre au musée Mauritshuis de La Haye, aux Pays-Bas, est devenue virale sur les réseaux sociaux avant d’être reprise par tous les médias. C’est ce que cherchaient ces deux protagonistes, vêtus d’un t-shirt portant le message “Arrêtez simplement le numéro”Une coalition britannique d’écologistes aux méthodes controversées a été nommée ces dernières semaines.

Sur son site internet, Just Stop Oil se présente comme “Coalition de groupes” Crée un “Mouvement de résistance non violente” et la désobéissance. Au Royaume-Uni, ses militants, majoritairement des jeunes, interpellent le gouvernement “Cessez toutes les nouvelles licences et autorisations pour l’exploration, le développement et la production de combustibles fossiles”. Ils soulignent l’impact significatif des projets pétroliers et gaziers sur l’environnement et soulignent la nécessité de changements rapides pour lutter contre le réchauffement climatique.

Pour faire connaître leurs revendications, les membres de Just Stop Oil ont mené ces dernières semaines des actions symboliques, silencieuses et très visibles, en se couvrant le visage. Depuis le 1er octobre au Royaume-Uni, ces militants n’ont cessé de bloquer les routes. Ils ont également peint les vitres de grandes marques comme le concessionnaire automobile Aston Martin dans le centre de Londres ou l’horloger Rolex, qui a été plâtré vendredi 28 octobre.

Mais les actions visant les œuvres d’art sont celles dont on parle le plus. qui a dirigé ce jour-là Fille avec boucle d’oreille perle L’écriture de Vermeer n’était pas la première tentative. Le 14 octobre, deux militants ont déjà lancé de la soupe tournesol, chef-d’œuvre de Van Gogh, peint en 1888 et exposé à la National Gallery de Londres. En Allemagne, le 23 octobre, deux autres militants ont jeté de la purée MeulesChef-d’œuvre de l’impressionniste français Claude Monet. “Nous vivons une catastrophe climatique, et vous avez peur de la purée de pommes de terre dans un tableau”, Puis il réprimande l’un des protagonistes.

Lire Aussi :  Diana Blois (Familles nombreuses) très émue, sa fille Anaïs annonce une grande nouvelle !

Protégées par du verre, toutes les oeuvres concernées restent intactes. La Fédération ne manque jamais de le souligner sur son site. Ce n’est pourtant pas le cas de la figure de cire du roi Charles III, qui a été dévoilée le 24 octobre chez Madame Tussauds à Londres.

Lire Aussi :  Les contrebasses indésirables à bord des trains de la SNCF

Soulevez la soupe tournesol Marqua le début de la polémique avec Van Gogh. De nombreux détracteurs, dont des écologistes, n’ont pas compris le sens de l’action des membres de Just Stop Oil, pointant notamment le flou du geste et déplorant que des œuvres d’art aient ainsi été visées.

Jupiter, action devant deux agents Fille avec boucle d’oreille perle De Vermeer a de nouveau créé un débat. Sur Twitter, Sous les articles qui publient des imagesLa plupart des commentaires se sont opposés à la méthode utilisée, la décrivant souvent“inutile”Ou même “stupide”. Cependant, certains soulignent qu’ils partagent les préoccupations environnementales des militants. “Je suis aussi préoccupé par le climat, mais ce n’est pas une bonne façon de protester.” Par exemple bannir un utilisateur.

Les défenseurs de ces actes militants insistent sur la présence de panneaux de sécurité pour leur rôle et appellent à des comparaisons de la gravité du geste. “La popularité mondiale de ce travail assure une influence mondiale pour l’action. (…) Nous vivons dans une société où les actions pacifiques qui ne dérangent personne ne réagissent pas aux gens”, Essayer de décrire un utilisateur.

Bien qu’aucune étude ou sondage n’ait encore mesuré la perception publique de ces gestes militants, il peut y avoir “Clairement (…), y compris la communauté écologiste, une grande interrogation sur l’effet contre-productif de ces actions qui représentent l’extrémisme, le non-dialogue”, La sociologue Sylvie Oledrault, des cotes de franceinfo, est une experte du processus.

Lire Aussi :  Le couple France-Allemagne bat de l’aile, voici pourquoi

Au Royaume-Uni, la polémique a éclaté jusqu’à ce que le gouvernement réagisse. L’ancienne ministre de l’Intérieur Suella Braverman postée le 15 octobre Courrier du dimanche (En anglais) Une plateforme pour condamner ses actions “Guérilla” Les écologistes. “Gêner les ambulances, les camions de pompiers et les voitures qui emmènent les enfants à l’hôpital n’est pas seulement illégal, c’est aussi horriblement égoïste.” Il écrit notamment, évoquant surtout des mesures préventives communes et promettant une plus grande intensité de la part des autorités.

Une autre raison peut avoir perpétué ou accru la méfiance à l’égard de Just Stop Oil : les séquelles émotionnelles. tournesol e 14 octobre, comme le note Arte Channel, des rumeurs de coup monté dans l’industrie pétrolière ont commencé à circuler sur Internet. Désinformation visant à discréditer les militants et leurs actions, laissant croire que la Coalition environnementale est financée par un successeur du géant pétrolier Getty Oil.

Arte note que si l’argent commun provient d’un fonds climat créé par la petite-fille du fondateur de Getty Oil ((Fonds d’urgence climatique)N’ayant fait l’objet d’aucune manipulation, ce fonds finance de nombreuses organisations travaillant sur le climat.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button