TF1 et Canal+ signent un “nouvel accord de distribution”

L’accord met fin à près de deux mois de conflit entre les deux groupes, après que la chaîne a suspendu les émissions des chaînes TF1.

Article écrit

Publié

Temps d’étude: 1 minute.

Ils enterrent leurs petits. Les groupes de télévision TF1 et Canal+ ont annoncé dans un communiqué diffusé vendredi soir 4 novembre qu’un “nouvel accord de distribution” avait été trouvé. Début septembre, Canal+ a totalement et simplement cessé de diffuser ses chaînes et les chaînes du groupe TF1 sur toutes ses plateformes. Le groupe détenu par Vincent Bolloré a justifié sa décision Car les besoins métiers sont jugés très élevés dans la filiale de TF1.

Lire Aussi :  Kanye West banni d'une feature essentielle d'Apple Music, la fin de sa carrière ?

En réponse, la filiale de Bouygues a annoncé qu’elle portait plainte. Nous n’allons pas nous laisser prendre au public, et nous n’allons pas laisser le public sans une chance de voir nos antennes sans réagir.“, a déclaré Didier Casas, secrétaire général du groupe DF1, en France. Dans leur communiqué, les deux groupes “se félicitent” de trouver un terrain d’entente. Un retour à la normale est prévu pour le lundi 7 novembre, explique le texte.

Lire Aussi :  « Mon film peut contribuer à créer un débat sain et nécessaire » sur l’homosexualité au Maroc

Accord cinq canaux

Au total, la diffusion de cinq chaînes ((TF1, TMC, TFX, TF1 Film Séries, LCI) Des canaux équilibrés et coupants s’avèrent Channel+ va nuire à l’audience du groupe TF1. En octobre, l’ensemble de ses cinq chaînes a réalisé 25,6% de part d’audience, contre 27,7% il y a un an, selon un rapport Médiamétrie.

Ce n’est pas la première fois que les deux géants français de l’audiovisuel s’affrontent à propos de la distribution des chaînes gratuites du groupe TF1. En 2018, les discussions entre les deux groupes se sont déjà transformées en conflit commercial Et Canal+ avait décidé de couper temporairement la diffusion de TF1 à ses abonnés, provoquant un tollé chez les téléspectateurs. Justement ce contrat a été conclu le 31 août, ce qui a une nouvelle fois entraîné les hostilités entre ces deux mastodontes du paysage audiovisuel français.

Lire Aussi :  L’activisme écologiste crée un malaise dans les musées



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button