Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (140-131) – 02/11/2022 à 06:00

Top 1000 : Les meilleurs joueurs du championnat de France (140-131)

Top 1000 : Les meilleurs joueurs du championnat de France (140-131)

Qui est le meilleur joueur de l’histoire du championnat de France depuis sa création en 1932 jusqu’en 2022 ? Statistiques, records, trajectoires personnelles, classe, nuls, piste restante : autant de critères qui nous ont permis de déterminer notre classement très subjectif des milliers de joueurs les plus remarquables de Division 1 et de Ligue 1. Un credo de feuilleton qui dure exactement les 100 derniers jours.

Léonard Specht

Strasbourg (1972-1976, puis 1977-1982 et 1988-1989), Bordeaux (1982-1987)

Exemple de fidélité à son Alsace, Léonard Specht a tout vécu à Strasbourg : la tristesse de la relégation en 1976, la joie du retour en 1977 et l’extase de remporter le championnat en 1979 après une saison où il a disputé tous les matchs.

“Enraciné comme un buteur, Specht montre qu’il n’est pas seulement un défenseur du devoir et de l’abnégation, mais un joueur complet et intelligent, capable de se cogner la tête par moments, qui est petit à petit considéré comme l’un des meilleurs de France.”

, loue le site Football The Story . Au point qu’il a été approché par Saint-Etienne, le PSG ou encore Dortmund, et une cour assidue de ses amis bordelais.

“Tigana, Giresse et Lacombe m’ont appelé tous les jours pour venir. Finalement Aimé Jacquet est venu à Strasbourg et il m’a convaincu de rejoindre ce club qui était dans une dynamique très positive.”

Jackpot : Sevrés du championnat majeur depuis 1950, les Girondins ont remporté le championnat en 1984, 1985 et 1987 avec une défense de fer (seulement 27 buts en 1984-1985 et 1986-1987). Specht forme alors l’une des meilleures charnières centrales du football français avec Patrick Battiston. Il a raccroché les crampons chez lui à Strasbourg après avoir aidé le club à remonter au sommet. Léo, le messie.

La réaction de Léonard Specht :

“Je ne m’attendais pas à avoir 140 ans. C’est tellement énorme, il y a des milliers de joueurs sur un siècle… Platini, Zidane, Kopa, ceux-là, pas de problème. Mais il y a des milliers et des milliers de joueurs derrière, des dizaines. Ça peut récompenser ma longévité, mon record, etc. L’autre jour, je feuilletais le livre d’or des Girondins et le livre d’or de Strasbourg. En 1979, j’étais le seul joueur de champ à jouer tous les matches. Idem à Bordeaux en 1985. Je me suis dit : « Mais c’est impossible, comment j’ai fait ? “Ce sont des arguments qui peuvent être avancés, c’est…

Lire la suite de l’article sur SoFoot.com

Source

Lire Aussi :  RTE alerte sur le risque «élevé» de tensions sur le réseau en janvier

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button