un accord avec l’Allemagne signé la semaine prochaine

L’accord sera signé la semaine prochaine entre la France et l’Allemagne “capacité d’importation d’électricité sûre” En France, le gouvernement français l’a annoncé à la presse vendredi. Cet hiver, l’électricité peut manquer en France, dont le courant est à 70% d’origine nucléaire. Le pays est en effet fragilisé par la disponibilité beaucoup plus faible de ses équipements nucléaires, puisqu’environ la moitié des 56 réacteurs sont fermés en raison d’entretiens périodiques ou de retards de travaux et d’horaires routiers liés à des problèmes de corrosion. Dans cette situation incertaine de la sécurité énergétique, le gouvernement espère que «deux points cruciaux pour sécuriser le passage de l’hiver” et éviter les chirurgies ciblées : “efforts de sobriété énergétique” et “Solidarité énergétique européenne”.

“Faire en sorte que l’Allemagne joue la solidarité énergétique”

Avec ce dernier levier un “Le pacte franco-allemand” est en cours d’achèvement “capacité d’importation d’électricité sûre” en France, annonce le ministère de transition de l’énergie. “Le gouvernement travaille au niveau européen pour que les États membres voisins et notamment l’Allemagne jouent la solidarité énergétique en permettant l’exportation d’électricité vers la France à capacité maximale”, a-t-il ajouté. nous l’avons dit. “Les résultats de ce travail sont positifs et devraient aboutir à la signature d’un accord avec l’Allemagne la semaine prochaine”a souligné le ministère, tandis que le Premier ministre doit se rendre à Berlin.

La France fournit déjà du gaz à l’Allemagne

Ce contrat devrait être autorisé “maximiser” leur La capacité d’exportation d’électricité de l’Allemagne vers la France. Paris envoie déjà du gaz à son voisin allemand depuis la mi-octobre pour l’aider à faire face au tarissement des flux gaziers russes. Le défi est de s’assurer “la capacité minimale est bien fixée et maximisée en dehors du cadre européen, notamment les jours de tension sur le réseau électrique français”, explique une source gouvernementale.

Cet accord fait suite à un accord mutuel gaz-électricité confirmé le 5 septembre entre les dirigeants français et allemand Emmanuel Macron et Olaf Scholz. Les deux gérants avaient convenu que la France fournirait plus de gaz à l’Allemagnequi, en retour, pourrait, si nécessaire, fournir de l’électricité à un voisin fragilisé par une production nucléaire au plus bas niveau.

Le directeur du réseau de transport d’électricité français RTE a également souhaité la bienvenue vendredi “confirmation” à partir de mi-novembre “la capacité d’échange physique avec la Belgique et l’augmentation de la capacité offerte par les interconnexions existantes des leaders allemands”, conduite “afin d’augmenter le potentiel d’importation et de renforcer ainsi la sécurité d’approvisionnement”.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button