un photographe découvre un ancien tramway strasbourgeois dans une forêt d’Alsace

Cédric Schell, parti en forêt pour photographier la nature et les paysages, est tombé sur ce tramway du début du XXe siècle, mais encore en bon état.

Une découverte complètement inattendue. Le 30 octobre, le photographe alsacien Cédric Schell s’est rendu dans une forêt du nord de l’Alsace pour prendre des photos pour l’office de tourisme Alsace Verde.

Une découverte fortuite

Un photographe qui s’intéresse aux paysages et aux paysages va dans la forêt et s’approche d’un étang pour le photographier. Puis il remarque une forme jaune sans distinguer ce que c’est. Curieux, il décide de s’approcher du fond de la place, où il trouve un vieux tramway jaune abandonné parmi les arbres et les feuilles.

“Ce jour-là, je m’attendais à tout sauf à ça, j’ai vu un tram abandonné, j’ai posé beaucoup de questions, j’allais immortaliser ce moment, mais je ne sais pas pourquoi. Il a atterri ici”, a-t-il déclaré à BFMTV.com .

“C’est quelque chose d’inhabituel qui laisse place à l’imagination (…) Ça m’a fait penser aux tramways de Lisbonne”, poursuit Cédric Schell, ajoutant que les tramways de la capitale portugaise se caractérisent notamment par leur couleur jaune.

De retour chez lui avec ses images dans une boîte, le photographe alsacien décide de poster une photo du train sur son compte Facebook. Bientôt, l’instantané est devenu un énorme succès en ligne et a reçu des milliers de “j’aime” et des centaines de commentaires.

Lire Aussi :  Quinté PMU - Pronostic du PRIX DU PAYS DE BRAY 6 nov. 2022

Des dizaines de messages de passionnés

Ne connaissant pas l’histoire du tramway en Alsace et les raisons de l’existence de cette ancienne rame, Cédric Schell publie cette photo sans la description pertinente.

Suite à sa sortie, le photographe dit avoir reçu des dizaines de messages et mails de passionnés du tramway ou d’employés ou d’anciens employés de la CTS (Compagnie des Transports Strasbourg).

“Je suis passé du stade du ‘je ne connais rien à la DRAM’ à celui du ‘je connais toute l’histoire’ et c’était très intéressant”, souligne-t-il.

Grâce à cette abondance de preuves, Cédric Schell a pu recueillir des informations qui lui ont permis d’identifier l’origine de ce tramway. Cette dernière date du début du 20ème siècle à 1908. Ce wagon aurait encore servi à accueillir des passagers dans les années 1930.

Dans les années 1960, le tramway s’impose à Strasbourg au profit du bus. (Le tram reviendra enfin en 1994, on pense au site des archives de l’Eurométropole de Strasbourg).

Dans les années 1960, CTS a dû se débarrasser des voitures de tramway qui n’étaient plus utilisées. Certains ont été incendiés et détruits, mais d’autres ont été achetés à bas prix par des particuliers qui en avaient les moyens. D’après les descriptions recueillies par le photographe, nombreux sont ceux qui ont décidé d’installer des chariots dans les forêts alsaciennes, les transformant en pavillons de chasse ou en postes d’observation pour les animaux.

Lire Aussi :  Prince Harry : ce que la photo de couverture de ses mémoires laisse lourdement entendre

Seconde vie

Le tramway, immortalisé par Cédric Schell, fait partie de ces trains qui ont retrouvé une seconde vie. Il est étonnant que le photographe ait été contacté par le petit-fils de celui qui a restauré ce tramway strasbourgeois dans les années 1960.

Son grand-père a lui-même creusé l’étang où se trouvait le tramway pour en faire un lieu de loisirs le week-end. Le chariot a été installé à proximité comme abri pour canots et autres accessoires utilisés à loisir.

“Nous jouions au conducteur de tramway quand nous étions enfants. Il avait encore la barre de manœuvre”, a-t-il déclaré au photographe.

Après la mort de son grand-père, le site où se trouvaient la piscine et le tramway a finalement été vendu à un riche journaliste allemand. Le terrain a ensuite été abandonné.

“Une œuvre d’art”

Bien que des décennies se soient écoulées depuis sa dernière utilisation, le tramway est toujours en bon état. “Il n’a pas encore subi beaucoup de dégâts”, note Cédric Schell.

Lire Aussi :  Melissa Joan Hart explique comment elle intègre la foi dans les traditions familiales de Noël

“C’est une œuvre d’art, et normalement sa place est dans un musée”, insiste-t-il. Cependant, maintenant, ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​ ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​ ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​ qu’il ne faut pas déplacer le wagon, sinon il subirait plus de dégâts.

Sa couleur jaune vif n’est pas d’origine, et le photographe a confirmé que le tram a depuis été repeint.

“J’ai effectivement pu reconstituer toute l’histoire, et si je n’avais pas publié les photographies, l’histoire aurait été obscure et mystérieuse”, se félicite-t-il.

Cédric Schell se souviendra longtemps de cette découverte extraordinaire. Il s’est déjà remis à prendre des photos plus “détaillées”, incluant des effets visuels, pour les poster sur ses autres réseaux sociaux, dont Instagram.

“Je fais des découvertes insolites, mais c’est surtout des rochers insolites, des lieux mystérieux peu connus, inaccessibles par les sentiers. C’est la première fois que j’en vois”, souligne-t-il.

La découverte est d’autant plus significative que Cédric Shell réside non loin de l’endroit où se trouve le tramway. Cependant, il n’a jamais vu cette machine jusqu’à sa fameuse découverte le 30 octobre. “Parfois, la fortune nous sourit”, glisse-t-il.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button