Une bataille régionale en grande finale

Pour la première fois de l’histoire, deux équipes de la région de Québec s’affronteront lors de la finale du Bol d’Or Collégial Division 1 vendredi soir à Thetford Mines.

Le match sera diffusé sur TVA Sports et TVA Sports Direct, à partir de 19h00.

Le déménagement des Titans de Limoilou et du CNDF est très différent. Finalistes de l’année dernière, les Titans ont survolé la saison, pour subir un revers difficile dans le processus.

Quant au CNDF, il a enregistré une seule victoire l’an dernier, a raté les séries éliminatoires, a ouvert la saison avec un record de deux victoires et trois défaites et connaît actuellement une séquence de six victoires consécutives.

“Le CNDF est l’équipe la plus chaude en ce moment”, a déclaré l’entraîneur-chef des Titans, Dave Parent, à propos de ses adversaires. Ils ont changé la donne après une saison difficile et je leur tire mon chapeau. On est passé par là en 2018 après une saison à une victoire et je connais trop bien tous les sacrifices que ça demande. Ce n’est pas de la magie.”

Lire Aussi :  Coupe du monde de Rugby à XIII : les "gros" sont déjà au rendez-vous

un tour complet

Marc-André Dion et son équipe ont pris le relais une semaine après la fin de la saison 2021.

“Ensuite, nous avons commencé la saison 2022 et nous avons eu une année extraordinaire. Je n’avais aucune discipline à faire et les joueurs ont pris la direction de l’équipe et non les entraîneurs. À la lumière de ce retournement de situation, nous nous rendons compte que l’année dernière, nous n’étaient pas si mal.

Champions de la saison régulière, les Titans visent leur premier titre de Division 1. L’état d’esprit de l’équipe est très différent de 2021 où les Honyer Cheetahs avaient gagné 37-25.

“C’était un exploit d’atteindre le Ballon d’Or”, a déclaré Hora. Les joueurs et les entraîneurs ont laissé beaucoup de carburant en cours de route. Cette fois, l’objectif depuis janvier dernier est d’atteindre le Ballon d’Or et de le remporter. L’ambiance dans l’équipe est complètement différente.”

Lire Aussi :  MHR-Bayonne : Doumayrou sur le retour, Bridge et les internationaux disponibles, quelle équipe pour Montpellier ?

“Ce ne sera pas un exploit tant que nous n’aurons pas gagné”, a déclaré Hora, qui dirige le programme des Titans depuis ses débuts en Division 3 il y a 14 ans. Malgré les victoires cette année, le goût amer de la défaite au Ballon d’Or ne s’est pas estompé de la bouche de nos dirigeants. L’expérience de 2021 va nous aider et peser sur la balance.

Une décision cruciale

Dion, lui, assure que ses protégés gèrent très bien l’expérience d’une semaine de Bol d’Or, même s’ils vivent tous leur immersion.

“Nous n’avons rien à perdre”, a-t-il déclaré. L’ambiance est détendue. La clé sera nos 60 joueurs costumés. Comme nous l’avons vu lors de la Dunsmore Cup, ce sont les héros sombres qui font la différence dans les matchs de championnat et le travail d’équipe.”

Lire Aussi :  Cinq choses à savoir sur Jack Willis, nouvelle recrue du Stade Toulousain

La saison du CNDF a pris un tournant décisif lorsque le quart-arrière Alexis Delisle a pris en charge l’attaque lors du cinquième match contre les Spartans du Vieux-Montréal.

Malgré une courte défaite 28-24, la recrue a rebondi lors du match suivant contre le Phoenix d’André-Grast, qui s’est soldé par une victoire 25-20 et n’a plus jamais subi l’agonie de la défaite.

“Cette victoire a été décisive et nos objectifs ont changé”, a déclaré Dion, qui a mené le CNDF au titre en 2016 après avoir perdu en finale l’année précédente. Vous n’êtes aussi bon que votre quart-arrière et cela vous prend si vous ne pouvez pas lancer. On s’est dit qu’il fallait en gagner sept d’affilée.

L’entraîneur du CNDF a fait l’éloge de son jeu de ligne offensive et de son porteur de ballon Rami Nadeau, qui a également joué un rôle important cette année.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button