Valentin Madouas : «Je sens que les grands leaders me regardent»«

Valentin Maduas (Groupama-FDJ) a franchi un cap cette année. Le premier top 10 d’un Grand Tour, un podium sur un monument b Tournée en FlandreSes deux premières victoires dans une étape B Skoda Tour Luxembourg… On peut sans aucun doute parler d’une saison très réussie pour le fils de l’ancien coureur Lauren Maduas. Et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, comme il l’avoue dans une longue interview accordée à télégrammeA l’occasion de l’émission “La Rabito”. “J’ai prouvé cette année que je pouvais être régulier sur une course de trois semaines. Finir dixième du Tour de France, c’est bien, mais il faudra que je m’améliore si jamais je vise le classement général. Et surtout , j’espère gagner une étape du Tour.”

Vidéo – Madouas, 3 au Rwanda en 2022, veut revenir et s’améliorer

“J’ai encore besoin de faire un pas, d’être encore plus régulier”

Valentin Maduas Non seulement s’est démarqué Tour de France cette année Il a également terminé troisième de Tournée en Flandregagné par Matthias van der Pol. “Je suis plus fier de ce podium que de mon top 10 sur le Tour. C’était mon grand objectif de la saison. Cela montre que je suis un coureur complet. Je me suis amélioré partout et je me sens capable de gagner la Ronda, tout comme une étape de montagne dans la Grande Boucle. Ma préférence reste de gagner le Tour des Flandres. Cela peut sembler étrange à certains, mais pour moi ce sera l’équivalent d’un podium sur le Tour.”

pédalé A terminé la saison en boulet de canon avec 3 victoires début septembre. “Je n’ai pas eu beaucoup de succès après le Tour, alors que je me sentais souvent comme l’un des meilleurs coureurs de la course. Puis le vent a tourné et j’ai pu lever les mains.” Le coureur de la Groupama-FDJ atteint un plateau en 2022. “Mon statut a changé. J’ai maintenant de bons résultats au niveau WorldTour. Je sens que les grands champions me regardent et mon nom est parfois mentionné parmi les favoris en début de course. Plus régulier. Alors je peux gagner un gros course. La saison prochaine, l’objectif sera de gagner la Classique.” Et lorsqu’on lui demande laquelle, il n’hésite pas longtemps avant de répondre. “Le plus beau bien sûr, tour des Flandres”.



Source

Lire Aussi :  Volleyeuse assise, la tarnaise Lynda Medjaheri rêve des Jeux olympiques de Paris en 2024

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button