VIDEO. Meurtre de Vanesa à Tonneins : “Je veux que justice soit rendue”, demande la maman de la jeune fille

les essentiels
A la fin de la marche blanche devant le collège de Germillac à Tonneins, la mère de Vanesa, cette adolescente violée et tuée, a pris la parole publiquement pour la première fois. Cette mère en larmes, en compagnie de ses deux autres enfants, a demandé “le droit de faire à sa fille”.

Il est un peu plus de 17h20 ce vendredi 25 novembre lorsque la famille de Vanesa – cette adolescente de 14 ans violée et tuée – apparaît derrière le corbillard devant le parvis de Notre-Dame de Tonneins. église.

La mère de Vanessa, Yenni-Paola, est surtout entourée de ses deux autres enfants, Boris et Sara. Depuis une semaine, la vie de cette mère de famille colombienne s’est transformée en un terrible cauchemar.

Lire Aussi :  Accusé d’escroquerie, l’influenceur Marc Blata voit son compte supprimé par Instagram

Photo entre les mains de Vanesa, cette adolescente si rayonnante. Fleurs blanches pour son frère et sa soeur. Après quelques hésitations, la famille a souhaité participer à cet ultime hommage sur le sol de Tonnes. Le cercueil blanc immaculé est tiré du corbillard. Les sanglots sont contenus. Quelques larmes coulent sur leurs visages.

Prières pour Vanesa

Cette famille a choisi les prières de cette messe. De plus, ils ont été traduits dans la langue maternelle. Une messe d’une incroyable dignité, au cours de laquelle le Père Philippe D’Halluin a souligné qu'”il n’y a pas de place pour la vengeance, pour la haine”.

A la sortie de cette église bien trop exiguë, cette famille plongée dans une douleur incommensurable était surtout soutenue par de nombreux collégiens. Le cercueil de Vanesa est revenu au corbillard sous les applaudissements. Yenni-Paola prend ses deux enfants dans ses bras en larmes. Une des images touchantes de cette cérémonie.

Lire Aussi :  En France, Uber condamné à payer au moins 17 millions d'euros à 139 chauffeurs de VTC

La marée humaine

Puis la famille a décidé de rejoindre la marche blanche. Arrivé près de la mairie, le cortège rejoint un véritable courant de marée humaine. 3 000 personnes ont attendu en famille dans cette épreuve. La mobilisation choquante de la commune et même du département pour apporter “de la force” à cette famille détruite par une odieuse barbarie.

Ensemble, la famille menait ce cortège long de plusieurs centaines de mètres. Tout au long du parcours, des centaines de personnes étaient également à leurs fenêtres ou balcons participant à leur manière à cet hommage.

Lire Aussi :  REPLAY. Elisabeth Borne a répondu sur franceinfo à vos questions sur la réforme des retraites

A quelques centaines de mètres du collège, la famille de l’adolescent chante “Vanesa, Vanesa”. Les yeux rouges de douleur et, de la même manière, le soulagement d’avoir soutenu des milliers de personnes.

Entouré du Maire et d’Annie Gourgue

Devant l’institution où Vanesa a été éduquée, il y a des milliers de fleurs et de bougies aux portes, ainsi qu’un plat construit pour l’occasion.

Après que Dante Rinaudo ait dit quelques mots “pour remercier tous ceux qui se sont joints à cet hommage”, la mère de l’adolescente a souhaité prendre la parole. Pour la première fois depuis que le barbare a enlevé Vanessa de sa vie.

Yenni-Paola avec une photo de sa fille dans les mains.  Il a demandé que "justice pour sa fille"

Yenni-Paola avec une photo de sa fille dans les mains. Il a demandé “justice pour sa fille”

Entourée du maire Dante Rinaudo et d’Annie Gourgue, elle n’a pu retenir ses sanglots. Dans sa langue natale, il a d’abord “remercié toutes les personnes qui sont avec lui en ce moment”.

Il a poursuivi: “No tengo palabras el dolor es tan fuerte” (“Je n’ai pas de mots tellement que la douleur est intense”). Enfin, elle a terminé son discours en larmes avec ses mots puissants : “Justicia para mi hija y que esto no le Vuelva a Pasar a nadie” (“Que justice soit faite pour ma fille, que cela n’arrive plus jamais à personne”).

Une minute de silence, des lâchers de ballons et de nouveaux applaudissements ont suivi la famille à la fin du rassemblement. Le chemin leur donnera également encore plus de force pour le début de la semaine prochaine lorsqu’ils s’envoleront pour Grenade, en Andalousie, pour suivre Vanesa jusqu’à sa dernière demeure.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button