Vidéo. Une chirurgienne endort ses patientes en chantant de la soul

En effet, il y a deux jours, le directeur général du groupe Bordeaux-Nord, Philippe Cruette, a eu l’idée de publier une vidéo du médecin sur Internet, avec ses meilleurs vœux…

En effet, il y a deux jours, le directeur général du groupe Bordeaux-Nord, Philippe Cruette, avait l’intention de publier sur le site une vidéo du docteur Aïcha N’Doye filmée au cinéma. Chirurgie Elle calme un patient et Alicia Keys chante pour elle. Oeil pour oeil. “Un membre de l’équipe me l’a envoyé, j’ai été submergé par l’émotion et j’ai tout de suite eu envie de le partager, m’a-t-il dit d’en faire mon message pour 2023. Je n’aurais jamais imaginé…”, s’exclame Philippe Grude.

Elle n’y a même pas pensé. Le voici entre deux patients, posant pour des photographes de presse dans sa blouse chirurgicale, expliquant son “mode opératoire”, s’excusant presque de faire autant de bruit. Parce que la vidéo est devenue virale en quelques heures. Elle ajouta un peu de rose sur ses lèvres et se positionna sur la plate-forme entre ses dossiers et le stéthoscope. Dans les couloirs de la Polyclinique de Bordeaux-Nord ou d’Arcachon elle intervient, et il n’est pas rare d’entendre sa voix grogner. “Attention, je ne chante jamais, même pas formellement”, admet-elle en riant.

Lire Aussi :  Plus de 290 titres. Justin Bieber vend les droits de son catalogue pour 200 millions.

Médecin ou artiste ? Deux

“Depuis l’enfance, j’ai toujours chanté et j’ai toujours rêvé de devenir chanteur, se souvient-il. Mon père était médecin, et nous avons passé un marché : essayer la médecine, si ça ne marche pas, chanter. J’ai fait la médecine, ce qui me passionnait, mais je n’ai pas arrêté de chanter. J’ai été dans des groupes, j’ai chanté dans des bars, et j’ai un nom de scène : Queen Cha. Mon truc c’est définitivement la soul, Alicia Keys, Aretha Franklin, Ray Charles. Mais je peux chanter Céline Dion et Aznavour à mes patients.”

La première fois qu’elle a chanté pour une patiente au bloc opératoire, l’anesthésiste a eu un peu de mal à l’endormir. « Dois-je chanter ? Le patient a répondu : « Si c’est pour la pluie, ne vous inquiétez pas ». J’ai chanté quand même. Au bout d’une minute ou deux, elle se calma. Puis il s’endormit. Dès lors, j’ai compris que ma voix avait cet impact et j’en ai fait mon arme. »

Lire Aussi :  Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l'épisode 1336 du lundi 9 janvier 2023 [SPOILERS] - News Séries à la TV

“Je tamise la lumière et je leur demande de se concentrer sur ma voix. Chanter les calme, les détend.”

Ainsi le docteur Rani Cha chante parfois avec des patients en simple consultation. Ceux qui hésitent à faire face à l’examen pour diverses raisons. Et parfois, les patients la regardent avec de grands yeux. Croire à une blague : “Je suis gynécologue-obstétricien, je vois parfois des femmes qui n’ont pas vu de gynécologue depuis longtemps, qui sont choquées ou qui ont peur des examens brutaux, qui sont stressées. Je tamise la lumière, je leur demande de se concentrer sur ma voix. Chanter les détend, les détend. . Et on peut continuer un examen en silence. C’est un examen gynécologique compliqué, on touche à l’intimité. »

Plus de chanson moins d’anesthésie

Au bloc opératoire, les infirmières, si elles osent, applaudissent, mais ça fait du bruit. Alors que les équipes s’inclinaient devant leur Queen Cha, on lui a demandé à plusieurs reprises “Mais qu’est-ce que tu fais ici ? Tu devrais être sur scène ! Le Dr Aicha N’Doi n’a aucun regret.” Le rêve de devenir chanteuse est derrière moi, mais en utilisant cet atout pour gagner la confiance de mes patients est quelque chose qui me tient à cœur. . Dans le bloc, il y a un système audio qui joue de la musique, et il y a beaucoup d’anxiété pendant l’anesthésie. Nous avons de nombreuses patientes atteintes d’un cancer du sein et parfois les interventions chirurgicales sont débilitantes. Chanter a une douce vertu dont je n’imaginais pas la force. »

Lire Aussi :  Melissa Joan Hart explique comment elle intègre la foi dans les traditions familiales de Noël

A chaque fois que le médecin chante, la tension se relâche, le rythme cardiaque se calme et l’anesthésiste diminue la dose de son injection. « S’endormant à la fin la plus anxieuse, ils se réveillent bien la plupart du temps, identifie le chirurgien. »

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button