Voitures, lingots, diamants… Une vente aux enchères « exceptionnelle » des saisies douanières

Ce vendredi 4 novembre, le centre de congrès Pierre-Mendès-France dans le quartier de Bercy à Paris se transformera en salle des ventes pendant sept heures. Il s’agit de la vente de la Direction Nationale des Investissements de l’Etat, qui est rattachée à la Direction Générale des Finances Publiques de l’Immobilier de l’Etat. Cette vente est organisée par Maison Droit pour le compte de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects.

C’est quoi cette vente ?

State (DNID) organise chaque année une centaine de ventes aux enchères. Par exemple, en 2021, ils ont apporté 80 millions d’euros au Trésor public. Mais cette fois, la vente du 4 novembre 2022 mettra aux enchères les biens saisis par les douanes. « Les services des douanes luttent chaque jour contre toutes les contrebandes qui menacent notre territoire et notre société, pour protéger les citoyens et l’environnement », Bercy rappelle dans un communiqué.

Lire Aussi :  quelles perspectives économiques pour fin 2022 et début 2023 en France ?

selon Paris , le ministère de l’Economie espère récolter un million d’euros avec cette vente. Mais c’est une gamme basse. Car jusqu’à présent, le coût total a atteint 700 000 €. « Les pièces sont expertisées par des experts en fonction de leur nature, de leur rareté, de leur état, des prix du marché ou des matières premières. “, bien sur Paris.

Que cherchons-nous à vendre ?

Voitures, camions, bijoux en or, lingots, ordinateurs, accessoires de luxe… Le catalogue comprend 350 produits. Une large gamme de marchandises sera mise en vente (voitures, maroquinerie, pièces d’or, diamants, etc.), reflétant ainsi la diversité des saisies douanières. “, confirment les administrateurs.

Lire Aussi :  Consommation. Il va y avoir pénurie de conserves Garbit, William Saurin et Zapetti

Ce sont les seules marchandises confisquées par les douanes dans toute la France. Par exemple, des véhicules peuvent être arrêtés alors qu’ils transportent de la drogue, ou des bijoux et accessoires peuvent être saisis lors des contrôles aux frontières à l’aéroport. Plus insolite, plus de 2 000 bouteilles de vodka seront également à vendre.

Qui peut acheter ?

Il y en a pour tous les budgets. A partir de 50 euros, mais jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Ainsi, les gens peuvent s’inscrire pour vendre, mais tous ne pourront pas lever la main pour enchérir sur les produits. Surtout pour les véhicules qui sont spécifiques “spécialistes de l’automobile” Ou des bouteilles de vodka réservées aux professionnels de la vente. Notez qu’en plus de cette condition, vous devez ajouter des frais de vente de 11 %.

Lire Aussi :  Arrivée depuis six mois à Montpellier, Krystyna, une réfugiée ukrainienne, lance sa marque de vêtements

Comment pouvons-nous participer ?

lors de l’inscription. La vente débutera à 10h30, suivie d’une exposition publique à 10h. Environ 350 lots seront proposés aux acheteurs qui pourront enchérir en interne mais aussi en ligne via la plateforme digitale Drowit. Il sera également possible de participer à la vente en salle, sur inscription préalable avant ce jeudi 3 novembre, dans la limite des places disponibles.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button